Du nouveau au Circuit floral de Papineauville

François Robert francois.robert1@tc.tc
Publié le 13 juillet 2013

Trois nouveautés attendaient les visiteurs du Circuit floral de Papineauville le 13 juillet.

L’un des ajouts majeurs de l’édition 2013 de cette activité haute en couleur orchestrée par le Comité d’embellissement et des parcs est incontestablement la venue de deux vignobles parmi les stations à visiter.

Le Vignoble Ste-Angélique de Geneviève Poulin et Nicolas Carrière n’a pas encore de vin prêt pour la vente, mais les deux propriétaires offraient au public la possibilité de découvrir leur plantation et leurs installations. Nicolas a planté des vignes sur une partie de la terre familiale où son père a exploité une ferme en production laitière durant de nombreuses années. «Mon père produit maintenant du foin et l’on partage les ressources. Nous avons planté notamment du Frontenac gris qui permet de produire un vin blanc ou un vin rosé», a indiqué M. Carrière.

Non loin de là, le Vignoble Saint-Charles est en production depuis plus longtemps et les visiteurs pouvaient aussi goûter les breuvages de Roland Drouin et ses vignes. L’ingénieur de formation s’est aussi fait un plaisir de nous amener voir ses différentes variétés. «J’ai quatorze sortes de cépages et 8500 vignes. Les dernières 5000 que j’ai plantées plus récemment ne sont pas encore en production», a précisé M. Drouin.

À la marina de Papineauville, une autre nouveauté, on retrouvait un kiosque et deux des employés du projet Rivages en héritages prêts à fournir une multitude d’informations sur la revégétalisation des berges. «Plusieurs ne sont pas au courant de l’importance de respecter la réglementation prévoyant un minimum de dix mètres de végétation sur le bord de la rive», ont souligné Louis-Joseph Blais et Isabelle Teasdale.

Au parc Henri-Bourassa où les gens pouvaient obtenir la carte du circuit et être accueillis par des bénévoles avec gâteau, chocolat et limonade, on retrouvait une partie de l’autre nouveauté, des mosaïques réalisées par des élèves de l’école secondaire Louis-Joseph Papineau pour agrémenter les arrangements floraux.

Un des bénévoles du comité d’embellissement dont la cour était ouverte au public, Michel St-Yves, tout en se réjouissant des ajouts de cette année, a par contre déploré que certains des propriétaires des plus beaux jardins de Papineauville aient refusé l’invitation à recevoir les gens chez eux cette année. L’année prochaine peut-être?...