Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 décembre 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

La CSCV dénonce le projet de loi 37

Regroupement des approvisionnements du gouvernement du Québec en une seule entité.

CSCV

©Alex Proteau - La Petite-Nation

La prochaine séance du conseil des commissaires aura lieu le 29 janvier 2020 

La Commission scolaire au Cœur-des-Vallées (CSCV) dénonce par l’entremise d’une résolution le projet de loi 37 proposé par le gouvernement caquiste, qui vise à regrouper les approvisionnements du gouvernement du Québec en une seule entité.

«On dénonce la centralisation des achats vers Québec vers un ministre qui décide qu’est ce qu’on achète. Nous faisons affaire avec beaucoup d’entreprises locales qui dépendent de nous pour leur survie. On va être obligé de faire affaire avec d’autres entreprises parce que nos entreprises ne font pas partie de la liste tenue par un gouvernement qui veut s’arroger les pouvoirs», mentionne le président de la CSCV, Éric Antoine. 

«Advenant qu’il y ait un appel d’offres provincial, ce n’est certainement pas une petite entreprise de la Petite-Nation qui va gagner à l’appel d’offres provincial. Ça va être des entreprises de Montréal, de Québec ou des grands centres», craint M. Tremblay.

Cette loi pourrait, selon lui, avoir d’autres impacts. «Ça va dévitaliser les régions. C’est centralisateur. Ça va nuire aux régions et pas seulement à l’Outaouais.»

Un argument évoqué par le gouvernement est l’économie engendrée par ce nouveau mode de fonctionnement. M. Antoine ne croit pas cette affirmation. «Il n’y aurait pas d’économie d’échelle. C’est quelque chose qu’ils ont fait au niveau de la santé[…] C’est une belle proposition sur papier, mais ce n’est pas prouvé.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média