Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

17 décembre 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

300 000$ répartis sur cinq ans pour Place aux jeunes Papineau

Carrefour jeunesse-emploi Papineau

Carrefour Jeunesse-Emploi Papineau

©Alex Proteau - La Petite-Nation

Le député de Papineau Mathieu Lacombe (au centre) était présent dans les locaux du Carrefour jeunesse emploi à Saint-André-Avellin

Après quatre ans d’inactivité, Place aux jeunes Papineau est de retour avec un financement bonifié (300 000$ répartis sur cinq ans) et un programme actualisé.

Le député de Papineau, Mathieu Lacombe, était présent aujourd'hui  au Carrefour jeunesse-emploi de Papineau à Saint-André-Avellin pour en faire l’annonce.

Les séjours exploratoires spécifiques sont l’une des nouveautés annoncées pour la clientèle du Carrefour jeunesse-emploi âgée de 18 à 35 ans. «Avant les séjours exploratoires, ça devait être fait avec des cohortes globales avec un certain nombre de jeunes. C’était assez normé», a indiqué la directrice générale du Carrefour jeunesse-emploi Papineau, Francine St-Jean.

«Maintenant, c’est beaucoup plus large. On pourrait (Christian Daigle et ses associés) prendre la décision de faire un séjour exploratoire spécifique et regarder quels sont les opportunités et les intérêts du candidat pour venir travailler sur le territoire», explique-t-elle.

Des activités de réseautage et de découvertes ainsi que des visites avec des acteurs du milieu bonifieront le programme d’aide aux jeunes. «En plus de venir travailler dans le territoire, il faut le visiter. Il faut voir si on a le goût d’être en région, de voir si on veut s’y installer. L’objectif des séjours est de sensibiliser aux opportunités de vivre et de travailler dans le territoire», précise-t-elle.

Le programme est de pair avec la survie de région. Cela permet de contrer l’exode des jeunes. «Que ce soit dans la Petite-Nation, dans la Lièvre ou dans toute autre région, on a souvent un défi tout un défi. Vous le savez autant ou sinon plus que moi et c’est de retenir nos jeunes[…]On a besoin de l’énergie des jeunes. Quand ils viennent s’installer, ça se ressent dans tous les secteurs d’activités», a mentionné Mathieu Lacombe. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média