Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

19 novembre 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

45 années de motoneige pour l’AMVN

Anniversaire, AVMN,

Motoneige Petite-Nation

©La Petite-Nation-Archives - La Petite-Nation

Un peu plus de 300 personnes sont attendues le samedi 23 novembre pour célébrer le 45e anniversaire de l’Association de Motoneige de la Vallée de la Nation (AMVN). La chanteuse sélectionnée dans la catégorie Album de l’année au gala de l’ADISQ en 2017 Sara Dufour sera également en prestation.

L’association a pris forme en 1975 par le travail de trois résidents de Thurso. Par la suite, les municipalités de Plaisance, Papineauville, Ripon, Saint-André-Avellin et Montpellier fusionnent leurs clubs de village pour former l’association qu’on connait aujourd’hui.

«Au début, c’était des petits clubs de patelins de gars qui se ramassait pour l’entretien des sentiers de neige. Avec le temps, les clubs ont commencé à se fusionner», mentionne la secrétaire-trésorière de l’association Chantal Gillespie.

Réalisations

Au cours des dernières années, l’association, qui compte aujourd’hui 1000 membres, a travaillé à la réalisation de plusieurs projets tels le sentier reliant L’Outaouais vers Kiamika dans le parc Papineau-Labelle et les travaux sur le pont Laroche près du Lac Croche à Montpellier.

Mme Gillespie voit beaucoup d’avantages aux sentiers du territoire. «On a des super beaux sentiers sécuritaires, bien signalisés. Aussi, on est près de la ville tout en étant en campagne. Nous sommes aussi une porte d’entrée pour l’Ontario.»

«La motoneige, ça ne s’explique pas, c’est une passion. Je suis une fille de la ville qui n’avait jamais fait ça jusqu’au moment où j'ai rencontré mon conjoint il y a 20 ans. Aujourd’hui, je suis une passionnée et c’est moi qui vais le chercher. Qu'il fasse -40°C ou -10°C (à l'extérieur), ce que j'aime de faire de la motoneige, c’est la liberté et d’être dans la nature», explique-t-elle.

L’activité hivernale est selon elle bénéfique d’un point de vue économique. «La motoneige apporte des milliers de dollars pour le Québec et pour la Petite-Nation[…]C’est une saison morte l’hiver, ça engendre de bonnes retombées économiques. Les motoneigistes sont des gens qui dépensent […]Veux, veux pas, quand on veut aller manger, on arrête quelque part, on va mettre de l’essence, on va dans des centres d’hébergement», soutient Mme Gillespie.

Billets

Le prix des billets VIP et membre honoraire pour la soirée du 23 novembre est de 100 $. 300 billets sont disponibles. Pour le souper-spectacle uniquement, le coût est fixé à 40 $. Différents prix de présence seront offerts tout au long de la soirée.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média