Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

26 octobre 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

Lorsque chaos et carton se rencontrent

Exposition Centre d'action culturelle

Résilience Denis Bordeleau

©Courtoisie - La Petite-Nation

Denis Bordeleau avec une de ses oeuvres

Chaos et carton sont les deux mots caractérisant le mieux Résilience, l’exposition de Denis Bordeleau en cours au Centre d’action culturelle de la MRC de Papineau à Saint-André-Avellin.

Résilience présente une série d’œuvres gravées sur carton recyclé et inspirées de la réalité des bidonvilles. L’exposition démontre diverses facettes des architectures des bidonvilles avec un angle différent. «Les gens dans les bidonvilles se débrouillent avec les moyens du bord pour construire des habitations de fortune pour se loger. C’est souvent chaotique comment c’est construit», soutient le créateur.

À l’instar des plus démunis de ce monde, ce matériau est pourvu d’un très fort potentiel de résilience. On peut le graver et y intégrer d’autres matières telles que le bois, le plâtre, le métal, le plastique, etc.

On compte près d’une dizaine d’œuvres de tailles diverses au Centre d’action culturelle de Papineau.

Bachelier en arts visuels à l’Université de Laval à Québec, l’artiste a parcouru l’ensemble de la province. C’est la première fois qu’il expose dans la MRC de Papineau.

On peut présentement voir certaines de ses œuvres à Saint-Jean-sur-Richelieu, à Boucherville et à l’Artothèque à Montréal.

L’exposition Résilience se termine le 22 novembre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média