Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

24 octobre 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

A-t-on besoin d’un autre hôtel en Petite Nation ?

Tourisme, Hôtellerie

Chateau Montebello

©La Petite-Nation-Archives - La Petite-Nation

Le Fairmont le Château Montebello à Montebello

La principale saison touristique terminée depuis peu, certains acteurs de la région ont constaté un manque d’établissements hôteliers en Petite Nation. La Petite-Nation a décidé d’interroger différents acteurs de l’industrie touristique pour savoir si le territoire a besoin d’un autre joueur dans le milieu de l’hébergement.

«Ce serait la bienvenue d’avoir un autre centre. Après ça, il faut aller trouver un promoteur ou quelqu’un qui peut avoir de l’intérêt. On est là pour ça», mentionne la présidente de Tourisme Outaouais, Genevieve Dumas, également directrice générale du Fairmont le Château Montebello à Montebello.

«Je pense qu’on a un superbe produit en Petite Nation. Il y a beaucoup de choses à découvrir. Plus on a de belles choses à voir, plus il y a un besoin d’hébergement. C’est surtout dans le Nord que ça manque», ajoute-t-elle.

Un projet avait été mis sur pied à Lac-Simon avec le Domaine des Pères de Sainte-Croix. Le promoteur poursuit présentement la municipalité de Lac-Simon pour l'inactivité de celle-ci dans le dossier.

Viabilité

Jessy Laflamme

©Alex Proteau - La Petite-Nation

L'agente en développement touristique de la MRC de Papineau Jessy Laflamme lors du Rendez-vous touristique

De leur côté, les propriétaires d’établissements hôteliers sont plutôt mitigés quant à la venue d’un autre joueur sur le territoire.

«On était censé en avoir un où il y avait le théâtre à Saint-André-Avellin. On s’inquiétait de ça. Quand même qu’il y aurait un gros hôtel, ça nous enlèverait des chambres», soutient le copropriétaire du motel Gil-Ann à Saint-André-Avellin Gilles Lauzon.

«Ce serait possible d’avoir un autre établissement, mais il y a plusieurs temps morts. Ce n’est pas toujours facile», mentionne M. Lauzon.

Les établissements hôteliers vivent une problématique commune: le faible achalandage durant la semaine. «Comment avoir plus si on ne remplit pas les chambres la semaine? Des fois, on se dit qu’on a refusé 15 chambres la fin de semaine, mais on se rappelle que la semaine, c’était incomplet», explique Pauline qui travaille au titre d’assistante à l’Auberge aux Couleurs de France à Duhamel.

Pour les organisateurs de festival tels Sylvain Maheux (Festival Western de Saint-André-Avellin), ce serait un grand défi pour le promoteur hôtelier. «Il y a des journées beaucoup plus achalandées que d’autres […] J’ai déjà eu à loger des artistes près de Buckingham. Mais de là à avoir un hôtel pour quelques jours de plus, au niveau de la rentabilité, c’est une autre histoire.»

Selon l’agente de développement touristique à la MRC de Papineau Jessy Laflamme, la question doit être analysée longuement. «Je crois que oui, mais il y a plusieurs facteurs à prendre en considération. Il faut regarder le développement de l’offre, la localisation et la sorte d’hébergements.»

Malgré la divergence d’opinions, la plupart des acteurs s’entendent sur une chose. «Ce qu’il faut faire, c’est d’avoir des événements pour rallonger les saisons touristiques», mentionne le maire de Duhamel David Pharand.

Sur le site de petitenationlievre.com, on compte 10 établissements dans la catégorie Hôtels et Auberge et 8 autres établissements catégorisés gîtes ou bed&breakfast (B&B). Un seul parmi ces 18 établissements compte plus de 100 chambres et c’est le Fairmont le Château Montebello à Montebello.

Commentaires

24 octobre 2019

Anne Larocque

Il faudrait que le festival western est des activités pour les familles tout les jours. En même temps il y aurait plus de kiosques qui favoriserait la rentabilité du festival. Il y a beaucoup de familles en vacance les 2 dernières semaines de juillet. Allô ! !

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média