Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 janvier 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Mathieu Lacombe veut rencontrer le Bureau des grands projets

Élargissement de l’autoroute 50

Mathieu Lacombe

©Le Bulletin-Louis-Charles Poulin

Pour avoir des réponses sur le futur de l’élargissement de l’autoroute 50, le député de Papineau et ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe souhaite rencontrer le Bureau des grands projets.

En rencontre avec Lexis Média, Mathieu Lacombe a souligné avoir fait une demande pour cette rencontre et il attend une date. «Je me suis rendu compte que le député de Papineau n’est jamais allé rencontrer le Bureau des grands projets qui gère le dossier de l’autoroute 50», a-t-il soutenu.

«J’ai fait la demande pour aller les rencontrer. J’ai senti une certaine surprise du fait que le député de Papineau et ministre responsable de l’Outaouais voulait rencontrer le Bureau des grands projets pour avoir l’heure juste là-dessus. Moi-même ça m’a surpris de voir cette surprise-là, de constater que les gens étaient surpris que je veuille les rencontrer parce qu’il me semble que ça va de soi.»

Le but de cette rencontre est d’avoir un échéancier clair pour pouvoir informer la population, affirme le ministre. «Le Bureau des grands projets, c’est lui qui a l’échéancier en main, c’est lui qui décide comment ce projet-là va se dérouler. C’est le bureau des grands projets qui a toutes les réponses en fait.»

Rapidement

Par ailleurs, questionné sur les mesures à prendre pour assurer la sécurité en attendant les travaux d’agrandissement, Mathieu Lacombe a réitéré qu’une solution nouvelle est présentement à l’étude.

Une décision sur cette mesure devra être prise très rapidement selon le ministre. «Ce que je comprends, c’est qu’on a un enjeu important parce que le temps file. La portion problématique dont on parle, elle va être élargie. Elle est dans la machine. Si on n’est pas capable de faire les travaux de sécurisation à très court terme, ça ne voudra plus la peine de les faire parce que l’autoroute va être élargie.»

D’autres mesures pourraient toutefois être implantées malgré l’élargissement, affirme M. Lacombe. «L’élargissement, ça va régler en partie le problème, même si d’après moi, il restera toujours un enjeu de sécurité tant qu’il n’y a pas un fossé dans le milieu.»

 

Commentaires

8 janvier 2019

Jean pierre staniforth

Merçi De ns renseigner Que dit Mcmilam De ces erreures

9 janvier 2019

Johanne Boyer

À quand un bureau de comté dans la Petite-Nation? Les gens d'ici ont contribué à votre élection M. La combe.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média