Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

02 janvier 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

La CSCV se dote d’une politique sur les conditions climatiques

Pour les froids extrêmes et les chaleurs importantes

Chaque école devra assurer un suivi quotidien de la température et suivre des balises précises en cas de froid ou de chaleur extrême à la Commission scolaire au Cœur-des-Vallées (CSCV).

Une nouvelle politique sur les conditions climatiques a été adoptée par le conseil des commissaires qui viendra standardiser les décisions prises en cas de chaleur ou de froid extrême.

«On veut donner les coudées franches aux enseignants, explique le président de la CSCV, Éric Antoine. Il est arrivé dans le passé des situations où les gens se demandaient comment réagir.»  

Cette nouvelle politique a été établie en suivant les recommandations de Santé Canada, indique le président de la CSCV, surtout en ce qui concerne les froids extrêmes où les balises sont plus claires que lors des chaleurs accablantes.

Surveillance

Ainsi, il est indiqué que le directeur de l’école où la personne responsable devra regarder le site de MétéoMédia 10 minutes avant la sortie pour connaître la température ressentie.

En hiver, les sorties seront permises jusqu’à -26 degrés Celsius, autant pour les récréations que pour les sorties à l’extérieur de l’école. La CSCV souligne toutefois qu’une surveillance accrue est nécessaire par les responsables lors d’une sortie de plus de 30 minutes.

Si la température ressentie est entre -26 et -33, les activités auront lieu à l’intérieur. Une sortie de 10 minutes sera permise après deux jours consécutifs d’activités intérieures. Si la température est plus basse que -34 degrés Celsius, aucune sortie n’est permise.

En ce qui concerne la chaleur, la politique fait état de la situation en tout temps, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Une bonne hydratation en tout temps, une diminution des activités physique et le maximum de temps à l’ombre sont notamment proposés. Pour les écoles qui ont des endroits climatisés, il est suggéré de faire une rotation pour permettre aux élèves d’aller dans les endroits plus frais.

La politique s’attarde aussi sur les responsabilités des parents dans les différentes situations liées aux conditions métrologiques, notamment d’avoir l’habillement approprié en hiver comme en été, de montrer aux enfants à se mettre de la crème solaire et d’en fournir aux enfants (les enseignants ne sont pas autorisés à l’appliquer selon la politique).

La politique mentionne aussi que ce sont les parents qui peuvent prendre la décision de garder leur enfant à la maison s’ils jugent que la température n’est pas adéquate.

Par ailleurs, cette Politique sur les conditions climatiques ne traite pas du transport scolaire en hiver lorsque la température rend la circulation difficile. Cet élément pourrait toutefois s’annexer dans le futur, a indiqué Éric Antoine.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média