Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

11 septembre 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

Un natif du Lac-Simon l’emporte au Rodéo de Saint-Tite

Avec des chevaux de la ferme Malette à Mayo

Pascal Desrochers

©Gracieuseté - La Petite-Nation

Pascal Desrochers lors de la Coupe Canada à Saint-Tite

Le natif de Lac-Simon Pascal Desrochers a décroché la première position dans l’épreuve de sauvetage la fin de semaine dernière lors de la Finale IPRA Canada à Saint-Tite.

Pascal Desrochers et son compatriote Marc-Olivier Boudreau l’ont emporté avec un temps de 8,312 secondes, soit un peu moins d’un dixième de seconde de la deuxième place.

Dans cette épreuve, le passeur doit faire un demi-tour de piste à pleine vitesse sur le cheval avant que le poigneur doit le rejoindre. Le tout le plus rapidement possible.

Pascal Desrochers participait avec deux chevaux (Arctic Oh et Down Home Silk) de la ferme Malette située à Mayo, appartenant à Catherine Girard et son conjoint. Les deux autres n’ont pas obtenu de podium, mais étaient classés pour la dernière étape.

L’épreuve de Saint-Tite est la dernière des cinq étapes de la Coupe Canada. Les quatre autres ont eu lieu à Saint-Antonin, à Saint-Quentin, à Valleyfield et ici à Saint-André-Avellin.

Compétition

 

Pascal Desrochers

©Courtoisie - La Petite-Nation

Pascal Desrochers lors de la Coupe Canada à Saint-Tite

Hier, le duo de l’Outaouais repartait pour Saint-Tite pour la préparation de la deuxième semaine du rodéo. «On a une autre grosse semaine qui s’en vient. C’est beaucoup de travail. Tout l’été, nous sommes partis toutes les fins de semaine. C’est le but ultime de l’été d’aller à Saint-Tite. D’y accéder, c’est bien, mais de la remporter, ça dépasse nos attentes», mentionne la propriétaire des chevaux Catherine Girard.

Même s’ils ont emporté la Coupe Canada, l’épreuve de dimanche prochain demeure importante, surtout d’un point de vue monétaire. «Ce sont deux fins de semaine payantes. C’est deux grands prix pour nous. C’est important de tenter de gagner la deuxième fin de semaine parce qu’il y a les 40 meilleurs qui y seront», termine Pascal Desrochers.

Commentaires

12 septembre 2019

Karl Shatskoff

Félicitations !

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média