Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

10 septembre 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Moisson Outaouais offre des collations aux enfants du primaire

Quatre organismes de la Petite-Ntaion et La Lièvre en recevront

Moisson Outaouais

©Le Bulletin-Yannick Boursier

Des jeunes de l’Outaouais recevront un sac avec quelques collations pour l’école grâce à un nouveau projet lancé par Moisson Outaouais.

L’organisme avait lancé une campagne de financement cet été pour pouvoir offrir ces collations à des jeunes bénéficiaires des services des banques alimentaires sur le territoire.

Un montant de 8000$ a été amassé ce qui a permis la réalisation de 700 sacs à collation qui seront distribués à cette semaine aux organismes bénéficiaires, dont la Mie du Partage à Val-des-Bois, la Mie de l’Entraide à Buckingham, le Maison de la Famille de la Petite-Nation et la Banque alimentaire de la Petite-Nation.

Ces sacs comportent des yogourts, fromages, barres tendres, fruits, compotes et barre de céréale, indique la gestionnaire des communications et collecte de fonds de Moisson Outaouais, Marie-Michèle Barrette. «C’est un sac à collation d’environ 16$ par sac.»

«Les organismes communautaires vont venir chercher les sacs à collation selon la commande qu’ils ont faite, ajoute Mme Barrette. Les familles n’en auront pas pour l’année, mais il va en avoir pour une ou deux semaines.»

Sensibilisation

C’est la première fois que Moisson Outaouais faisait cette campagne de financement spécialement pour des collations. «On voulait donner un petit coup de pouce pour la rentrée scolaire», explique Marie-Michèle Barrette.

C’est aussi quelque chose qui n’est pas souvent offert dans les dépannages alimentaires habituels, mentionne-t-elle. Mais c’est un produit qui est apprécié de la clientèle.

L’organisme en a eu la preuve l’an dernier. «L’an passé, on avait reçu un gros don de 15 000$. Et on avait acheté des collations. Les organismes nous ont dit que ça avait été apprécié.»

En misant sur une campagne de financement pour des collations pour les jeunes du primaire, Moisson Outaouais voulait aussi mettre de l’avant les enfants qui vivent l’insécurité alimentaire. «Quand on a lancé cette campagne-là, c’était aussi pour sensibiliser la population qu’il y a plusieurs enfants qui ne mangent pas à leur faim.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média