Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

30 août 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

Stéphane Lauzon: Prêt pour un deuxième mandat

Le député d'Argenteuil-La-Petite-Nation a lancé sa campagne lundi dernier

Stéphane Lauzon

©Alex Proteau-La Petite-Nation - La Petite-Nation

Le député d'Argenteuil-La-Petite-Nation Stéphane Lauzon

C’est au tour du député fédéral Stéphane Lauzon de lancer sa campagne dans le comté d’Argenteuil-La Petite-Nation lundi dernier au Complexe Whissell à Saint-André-Avellin.

Celui-ci se dit grandi des expériences vécues au cours de son premier mandat à titre de député. «J’ai pu démontrer à la population qu’un député fédéral pouvait être présent. Il y a des gens dans la circonscription qui me disait qu’il n’avait jamais vu leur député. C’est le travail que je veux continuer pour les quatre prochaines années.»

Autrefois soudeur, Stéphane Lauzon travaille dans l’univers politique depuis 2009 alors qu’il devient conseiller municipal à la Ville de Gatineau, et ce, jusqu’en 2015. À la Colline parlementaire, il a été secrétaire parlementaire de la ministre des Sports et des personnes handicapées avant de devenir secrétaire parlementaire du ministre des Combattants et ministre associé de la Défense nationale. Il a également occupé la présidence de la Commission des sports, des loisirs et de la vie communautaire et a été vice-président des Jeux de la francophonie en 2015.

Petite-Nation

Pour le territoire de la Petite-Nation, celui-ci affirme d’entrée de jeu que le premier dossier au haut de la pile sera l’environnement. Il mentionne par la suite la sécurité de l’autoroute 50 est primordiale. «Ce que je peux vous dire, c’est que j’aimerais que cela soit sécurisé et que s’ils ont besoin d’un coup de main du fédéral, on va être là.»

Outre l’autoroute et l’environnement, M. Lauzon souhaite offrir des fonds en infrastructures. «Il faut trouver des façons à savoir comment on peut aider les petites municipalités», déclare-t-il.

Quant à la récente crue printanière, le député a remarqué le déséquilibre qu’il y avait entre la ruralité et les grands centres. Un fait qu’il tentera de corriger s’il est réélu. «Ça ne se reproduira plus. Je vais faire en sorte qu’on puisse avoir notre quote-part du fédéral, de l’armée.»

S’il l’emporte le 19 octobre prochain, ce serait son deuxième mandat consécutif. En 2015, il l’avait emporté devant la candidate du NPD Chantal Crête et le candidat bloquiste Jonathan Beauchamp.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média