Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

29 août 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

Interdire les camions lourds à Montebello ?

Selon le maire de Montebello Martin Deschenes, cela améliorerait la sécurité de tous

Rue Notre-Dame Montebello

©La Petite-Nation, Alex Proteau - La Petite-Nation

La rue Notre-Dame à Montebello

ROUTES.Le maire de Montebello Martin Deschenes demande au ministère des Transports du Québec (MTQ) l’interdiction de camions lourds dans sa municipalité.

Cela fait maintenant un peu plus de douze mois que le maire travaille avec le MTQ à cet effet. Mercredi dernier, lors du dernier conseil des maires tenu le 21 août, M. Deschenes a demandé l’appui de la MRC de Papineau à cet effet. Celle-ci se penche actuellement sur la question.

Celui-ci émet que cela va à l’encontre des démarches entreprises avec ses citoyens. «On essaye d’influencer ou d’encourager les commerçants à embellir leur commerce, à refaire leurs façades, à agrandir leurs terrasses. C’est dur de développer du tourisme alors qu’il y a du camionnage», affirme-t-il.

Cette interdiction pourrait améliorer l’expérience touristique. Comme le décrit le maire:

«lorsqu’on traverse un village touristique à 40 km/h alors que la limite est de 50km/h, c’est légal. Mais lorsqu’on a un poids lourd qui arrive à 55 km/h et qui s’accote en arrière de l’auto, ça devient inconfortable. C’est ce qui arrive présentement. Le poids lourd ne fait que voyager. Rendu dans le village, il va réduire à 50, mais ne regardera pas ce qui se passe et ne fera pas son touriste. L’auto, oui.»

Le mauvais état de la chaussée et le trafic de camions lourd causent quelques bris de fenêtres . «Chaque année, des commerçants doivent réparer des vitres de leurs commerces.»

Problème global

Le maire n’est pas le seul à déplorer le passage de camions lourds. C’est aussi le cas de résidences hôtelières qui reçoivent des commentaires via les agences de réservations. «Ils disent que telle ou telle auberge est accueillante, que le village est extraordinaire, mais que l’emplacement est un peu indésirable avec le trafic de poids lourds sur la rue Notre-Dame», explique-t-il.

La requête au ministère s’avérerait peu coûteuse, estime M. Deschênes, car des sorties d’autoroute existent, soit la sortie de la route 323 (sortie 210) ainsi que celle de Fassett (sortie 216). «Dans d’autres villages, il y a des voies de contournement qui doivent être construites pour cela. À Montebello, il n’y a aucun investissement à faire.»

Celui-ci sait l’avantage de la rue Principale pour les camionneurs, même si ceux-ci n’ont pas nécessairement d’arrêts municipalité. «Le trafic n’est pas un camionnage qui vient livrer à Montebello. Ça ne viendra pas pénaliser qui que ce soit.»

Le maire rappelle que les camionneurs peuvent encore passer sur la 148. En aucun temps, il demande au ministère d’interdire les poids lourds sur la 148. C’est seulement sur le secteur de Montebello.

Commentaires

30 août 2019

Alain Larivière

Bonne idée ! Les gens qui adorent visiter notre région par la 148 en moto, auto ou décapotable pour certain aiment bien la tranquillité de cette route panoramique et gourmande. Tout ceux qui aiment les terrasses seront content de voir ce changement. Montebello étant reconnu pour ces nombreuses terrasses, ses Festivals et le pôle touristique, c'est un incontournable. Bravo pour cette initiative à l'écoute des commerçants de Montebello

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média