Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 août 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

Un petit tour à Namur…en Belgique

L'échange pensé en 2016 a permis à huit filles de découvrir la Belgique

Namur Valérie Sauvé

©Gracieuseté - La Petite-Nation

Les huit participantes du voyage en compagnie du maire de Gesves Martin Van Auderone

8 jeunes âgées de 12 à 15 ans de la MRC de Papineau ont participé au cours des dernières semaines à un échange annuel en Belgique à Namur.

Noémie-Lyssa, Lauralie, Maggy, Doréanne, Daphnée, Ophélie ont été accompagnés de Valérie Sauvé et de Maude-Emmanuelle Pearson pour le voyage. Les huit ont participé à diverses activités notamment la visite de grottes préhistoriques en plus de goûter à des mets typiquement locaux tels des gaufres et des frites.

«Plusieurs activités étaient préparées par les gens de là-bas. On a été accueilli comme des reines», accorde l’une des huit participantes Noémie-Lyssa Maurice.

La jeune troupe en Petite-Nation a également eu la visite de Martin Van Audreone, maire de Gesves dans la commune de Namur.

Outre Namur, les jeunes filles ont visité Bruges, dînant ainsi que la capitale de la Belgique Bruxelles. Leur voyage aura duré huit jours.

Cette initiative date de 2016, où la municipalité de Namur en Petite-Nation a conclu un échange avec la ville de Namur en Belgique. Petite particularité cette année: ce sont les jeunes qui se sont envolés vers le vieux continent. Pour ce faire, les deux animatrices ont émis une publication Facebook à ce sujet, auquel six jeunes ont vu et ont montré leur intérêt quant au voyage.

Pour certains d’entre eux, c’était la première fois qu’ils quittaient le Québec, a mentionné l’accompagnatrice Valérie Sauvé à la presse locale belge. 

Les jeunes en gardent un souvenir positif de cette visite. «Ah que c’était malade! Je pense que je n’ai pas les mots pour exprimer à quel point j’ai eu du fun[…]On était entre filles, on pouvait faire beaucoup plus d’activités. Ça a rendu le voyage amusant», mentionne Noémie-Lyssa.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média