Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 août 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

Deux guichets automatiques en moins dans la Petite-Nation

Ripon et Plaisance ne comptent pas renouveler leur entente

Guichet automatique FQM

© - La Petite-Nation

Le guichet automatique situé à Plaisance

Après Plaisance, Ripon a décidé de terminer leur entente annuelle avec la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et le Mouvement Desjardins quant au guichet municipal.

Le service, offert à cout nul pour la première année, serait devenu payant si l’entente renouvelée «C’est très dispendieux. Pour nous, à ce moment-ci, on ne pourra pas la conserver», souligne le maire de Ripon Luc Desjardins.

La première année, le projet était à la charge de la FQM. À partir de la deuxième année, les municipalités deviennent responsables. Comme le projet-pilote a été déficitaire, Ripon et Plaisance n’ont pas les moyens financiers de courir ce risque.

Ce dernier affirme toutefois que la municipalité pourrait acheter le guichet localisé au Marché public à Ripon, permettant à ses citoyens de retirer de l’argent. «On va voir ce que la population voudrait. Si on nous dit qu’on l’utilisait et que ça offrait un bon service, on verra. Je sais que c’est possible. Il reste à voir les coûts.»

Publicité

Défiler pour continuer

Le guichet riponnais était utilisé environ 200 fois par mois estime le maire, mais suscitait quand même quelques mécontentements. «Les gens m’ont dit que lorsqu’ils sont venus pour s’en servir, il manquait encore de l’argent. C’est un petit peu décevant», mentionne-t-il.

Le projet-pilote du guichet automatique est survenu à la suite des discussions entre la FQM et le Mouvement Desjardins. Des frais d’utilisation de 0,50$ étaient exigés pour l’utilisation de la machine en plus des frais prévus par l’institution financière pour effectuer un retrait. Cela coûtait environ 2$ à chaque utilisateur par transaction.

Plaisance

Du côté de Plaisance, le maire Christian Pilon n’écarte pas la possibilité de louer ou d’acheter un guichet automatique afin de remplacer celui de la FQM située dans l’édifice de la mairie. «On veut éviter que nos employés s’occupent de remplir les guichets. On ne veut pas que nos employés fassent ça pour plusieurs raisons, dont des questions de sécurité.»

Le guichet est, selon lui, essentiel notamment avec le tourisme estival. «On a le camping qui amène beaucoup de touristes. Ce n’est pas tout le monde aussi qui peut se déplacer à Thurso ou à Papineauville.» Avec deux endroits de moins pour retirer de l’argent, cela pourrait causer quelques difficultés aux citoyens du territoire de la Petite-Nation. «La plupart des activités ici, il faut que tu payes en argent comptant», explique M. Pilon.

Une décision sera prise le 26 août par le conseil municipal quant à l’avenir d’un guichet à Plaisance.

Le territoire de la Petite-Nation n’était pas le seul à tenter l’expérience. Kamouraska, Saint-Roch-des-Aulnaies et Saint-André-de-Kamouraska, trois municipalités de la MRC de Kamouraska dans le Bas-Saint-Laurent possédaient leurs guichets automatiques. Aucune des trois municipalités n’a renouvelé son entente.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média