Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

09 juillet 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

Une semaine chez les Maple Leafs de Toronto pour Xavier Simoneau

Xavier Simoneau

Xavier Simoneau lors de sa semaine avec les Maple Leafs de Toronto CP: Mark Blinch

Il s’attendait à être repêché en 6e ou en 7e ronde. Malheureusement, le hockeyeur avellinois n’a pas entendu son nom par un directeur général de la Ligue nationale de hockey lors de la dernière séance de repêchage. Malgré tout, Xavier a eu cinq minutes à s’apitoyer sur son sort puisque son agent avait une bonne nouvelle à lui communiquer.

«Mon agent m’a appelé pour me dire que déjà, j’avais eu des invitations pour des camps de développement», explique-t-il. Son choix s’est finalement arrêté vers les Maple Leafs de Toronto, où il a passé la semaine du 24 au 30 juin.

«Ça a été deux émotions fortes qui se sont déroulées en peu de temps. La première, la déception et après ça, l’invitation pour aller là-bas.»

Il s’est aussi dit surpris dès ses premiers coups de patin: «je m’attendais à ce que soit difficile, qu’il y ait beaucoup de patinages et d’évaluations. Finalement, c’était plaisant. Il y avait quasiment autant sinon plus d’entraineurs que de joueurs. C’était très personnel. J’en ressors de là gagnant».

Son court séjour lui a permis de côtoyer les tout récents choix de repêchage de l’organisation en plus de quelques joueurs invités comme lui, tout aussi dominants les uns des autres. «On se rend rapidement compte que c’est très rapide (en parlant de la vitesse de jeu). La communication est très importante. Tu ne peux pas garder la rondelle trop longtemps. Il y a toujours un gars sur toi.»

Xavier Simoneau

©Mark Blinch

D’un point de vue plus technique, le hockeyeur mesurant 5 pieds 7 pouces 177 lbs sait que le travail est loin d’être terminé. «Il y a beaucoup de choses que j’ai retenu que je peux améliorer dans mon jeu. Ce sont souvent des petits détails, mais si t’es capable de retenir 4-5 choses qu’ils t’ont montrées là-bas, tu ressors de là avec un bagage plus rempli.»

Après avoir déposé ses sacs, Xavier est retourné dans la région de l’Outaouais afin de voir sa famille et ses amis en plus de continuer sa préparation physique pour la prochaine année à Drummondville. Son rôle changera quelque peu pour la prochaine saison. «Il me reste un bon deux mois avant le camp des Voltigeurs de Drummondville. Cette année, on va être une équipe plus jeune. Je vais avoir la responsabilité des plus jeunes.»

Même s’il n’a pas été sélectionné tout récemment, cela ne veut pas dire pour autant que c’est fichu pour Xavier, car il est encore admissible pour le repêchage de 2020, qui aura lieu à Montréal.

Le natif de Saint-André-Avellin a amassé 18 buts et 39 passes en 55 matchs de saison régulière. Il a terminé les séries éliminatoires avec 10 points en 16 parties et a atteint les demi-finales de la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média