Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 juin 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Les acteurs politiques relancent Québec sur les enjeux de l'Outaouais

Dossier Outaouais 2019

dossier Outaouais

©Le Bulletin-Yannick Boursier

La présence d’un nouveau gouvernement à Québec pourrait aider à régler plusieurs dossiers régionaux soulevés depuis plusieurs années, estime la Conférence des préfets de l’Outaouais qui a présenté le Dossier Outaouais 2019 au ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe.

Ce dossier soulève les enjeux dans trois domaines importants, soit la santé, l’éducation post-secondaire et le développement économique. Des dossiers où la région est sous-financée ou encore manque de programmes.

Pour le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-0Jobin, les enjeux inclus dans ce rapport ne sont pas seulement des enjeux régionaux, mais bien des enjeux nationaux et Québec doit les voir de cette façon.

Il note notamment les dépenses en santé qui sont faites de l’autre côté de la rivière. C’est le gouvernement qui doit payer la facture qui atteint les 110 millions $ pour les soins obtenus de l’autre côté de la rivière.

En éducation, la situation est semblable. C’est 6500 «cerveaux» qui partent pour l’Ontario pour étudier, mentionne-t-il. Souvent ces gens vont s’installer dans leur nouveau milieu et ne reviendront pas travailler au Québec. Dans d’autres  cas, ce sont les formations qui ne sont pas retenues au Québec.

«Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, c’est un enjeu qui est encore plus important», indique M. Pedneaud-Jobin.

Plan d’action

Dans le document présenté au ministre responsable de l’Outaouais, la Conférence des préfets de l’Outaouais propose plusieurs pistes de solutions pour ces différents enjeux, en plus de cibler six secteurs à promouvoir pour le développement économique.

Convenir d’un plan de rapatriement des services médicaux généraux, établir un plan d’action pour le recrutement et la rétention des médecins et du personnel, établir un plan de réalisation et des échéanciers pour le développement de programmes et d’infrastructures en éducation et adapter les programmes économiques à l’Outaouais sont parmi les pistes d’actions avancées.

Mais la démarche prioritaire pour les préfets, c’est que le gouvernement arrête de travailler à la pièce. Les préfets souhaitent un plan qui va prendre en compte toutes les mesures pour l’Outaouais. «Avec le gouvernement, on se dit: voici l’objectif, voici les moyens pour l’atteindre et voici l’échéancier qu’on se donne. Et chaque année, on vérifie si on a progressé et on avance systématiquement. Moi je pense que c’est ça qui va faire la différence.»

«On veut sortir de la dynamique du passé où on se sentait comme une région oubliée, mentionne le maire de Gatineau. Au lieu d’être un problème pour le Québec, on veut être une force dynamique pour le Québec.»

Reconnaissance

Le ministre Mathieu Lacombe a reçu le document et mentionné  que ce sera un outil essentiel pour le développement de la région. «On est conscient à Québec de cet enjeu de sous-financement de la région de l’Outaouais dans plusieurs domaines importants.»

Ce dernier estime que l’ouverture démontrée par le gouvernement face aux enjeux de l’Outaouais est déjà une bonne nouvelle. Du travail a été fait dans les derniers mois, note-t-il, mais il reste encore beaucoup à faire

«La démarche que l’on fait aujourd’hui, c’est la plus belle preuve qu’on reconnaît qu’il y a problème dans la région et qu'on s’engage à mettre des outils sur la table pour le régler», indique le ministre ajoutant être présent à cette conférence de presse au nom du gouvernement et non pas en son nom personnel.

Il tempère toutefois les attentes des gens. «Ça fait 40 ans que la région est sous-financée, il y a beaucoup de rattrapage à faire. Ça va être long. Mais ce n’est pas parce que ça va être long qu’on ne le fera pas.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média