Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

15 mai 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

Une première séance d'informations pour les sinistrés en Petite-Nation

Une première séance d’informations a été tenue hier au Complexe Whissell à Saint-André-Avellin par la municipalité afin de répondre aux questions des sinistrés en Petite-Nation.

Les sinistrés pouvaient obtenir des documents leur permettant d'avoir de l'information les concernant

Plusieurs étaient sur place afin d’aider les citoyens soient le Ministère de la Sécurité publique, le député fédéral d’Argenteuil-La Petite-Nation Stéphane Lauzon, le CISSSO, le coordonnateur à la sécurité publique de la MRC Papineau Éric Lacasse, la responsable de poste de l’Outaouais Mélanie Larouche et Services Canada.

La question du financement a été mentionnée quelque peu par le maire de Saint-André-Avellin Jean-René Carrière. «Une deuxième séance d’informations sera présentée par le ministère de la Sécurité publique, donc il y aura une personne ou deux qui répondra à toutes les questions sur l’aspect financier»

Le maire a confirmé que l’armée sera présente afin de démanteler une partie des 65 000 sacs de sable qui protègent la municipalité de Saint-André-Avellin, mais ne peut statuer sur la durée de leur mandat.

Le directeur de la sécurité civile en Outaouais Denis Bélanger a affirmé qu’environ 40 municipalités de la région de l’Outaouais ont été touchées par les inondations. Saint-André-Avellin en est une municipalité qui a été grandement touchée avec 209 personnes évacuées il y a quelques semaines.

Certains domiciles pourraient être démolis, ajoute M. Carrière, mais il est beaucoup trop tôt selon lui afin de savoir lesquels le seront.

La date et l’heure de la prochaine séance d’information demeurent toujours inconnues: «J’ai eu la bonne nouvelle par le député Mathieu Lacombe un peu plus tôt hier. Il y a un petit côté bureaucratique à régler, mais on sait qu’on va en avoir une», explique M. Carrière.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média