Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 avril 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

La réfection de la route 321 prévue cet été

©Archives

Crédit Photo: Alex Proteau

Selon les informations obtenues auprès du ministère des Transports du Québec (MTQ), des travaux d’asphaltage sur la route 321 auront lieu en juin 2019.

La compagnie Construction Edelweiss inc. a obtenu le contrat et se chargera des travaux sur la route 321. Toujours selon le MTQ, le tout commencera plus précisément entre la route 317 et la montée Levert et se terminera un peu avant la rue Mangin, tout juste avant la station d’essence Ultramar. La longueur estimée est de 5,7 kilomètres et les coûts seront de 2 766 732 $.

Réactions

Cette nouvelle suscite quelques réactions au sein des commerçants. C’est le cas de Serge Perrier, propriétaire du commerce Marché Serge Perrier situé où auront lieu les travaux d’asphaltage.

«Ceux qui viennent de Montréal vont passer par Montebello et Notre-Dame de la Paix ou vont prendre la 315 pour s’en aller à Chénéville ou Duhamel. Ceux qui arrivent de la région de Gatineau vont vouloir passer par la 317 (sortie Thurso) et rejoindre la 315», soutient Serge Perrier.

Le commerçant affirme que cela devait être fait en automne dernier, mais ils ont décidé de reporter le projet à cet été. Il aurait été préférable, selon lui, que les travaux soient exécutés en début mai. «Ça veut dire qu’ils vont faire ça pendant les vacances de la construction.»

Les travaux pourraient également être plus coûteux que ce qui a été annoncé. Selon les informations obtenues par le Journal de Montréal, le prix du bitume, ingrédient nécessaire pour l’asphaltage, a augmenté. Le prix est passé de 63 à 86 $ la tonne. À l’heure actuelle, le ministère possède des clauses d'ajustement qui permettent en tout temps de payer le juste prix du marché pour les éléments qu’il ne contrôle pas les coûts.

Le tourisme pourrait également être affecté comme l’explique l’agente de développement rural tourisme Jessy Laflamme. «C’est certain que des routes en bon état sont utiles pour les visiteurs. On veut bien les accueillir et leur offrir le maximum.»

Quelques travaux pour remplir les trous ont été effectués lors de la fin de semaine dernière, ce qui a permis de diminuer quelque peu l’état de la route qui mène à Chénéville.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média