Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

04 avril 2019

Alex Proteau - aproteau@lexismedia.ca

Du tourisme sur 3 roues

Deux ans après Camp explora, une activité d’exploration faite sur des véhicules tout-terrains à Montebello, des entrepreneurs ont décidé de repartir le Camp Explora sous un autre nom, soit Géo-Explora

Le parcours comporte 18 arrêts et dure environ deux heures, mais est doté d’un format abrégé si désiré. Il y a une formation d’une durée de 30 minutes avant le parcours afin de bien comprendre les règles de sécurité. 

Pour partir le tout en force, l’homme d’affaires de la région Daniel Crevier a changé le moyen de transport des usagers : «Avant, c’était des Quads électriques de Bombardier. La batterie ne durait pas. Remy, l’ancien propriétaire, avait aussi essayé avec des Beasts, mais les batteries devenaient désuètes rapidement». Daniel a donc eu une idée un peu différente. «Nous sommes allées essayer des mobylettes à Vancouver l’automne dernier. Nous les avons utilisés dans les pentes, dans les courbes, dans le gravier et tout fonctionnait.»  

Le déroulement de l’activité est très similaire à ce qu’il y avait eu avec Camp Explora: «tu embarques sur ton scooter électrique qui te donne un circuit déjà fait où il y a des points où l’usager doit s’arrêter. Les arrêts se terminent par une résolution d’une question quiz, suivie d’une mini-capsule d’information diffusée sur la tablette », explique Daniel. 

Les mobylettes sont équipées de GPS. Advenant que les usagers se perdent, Géo-Explora peut intervenir : « On les laisse explorer évidemment, mais si l’on voit qu’ils sont trop loin, on peut les appeler via Facetime et on sait exactement où ils sont. »  

L’homme, autrefois propriétaire d’une crémerie (Délices champêtres) à Montebello, connaissait le projet de Rémy Tremblay. La journée où il a vendu son restaurant, l’homme est allé voir l’individu, qui possédait un commerce voisin « J’avais fait une entente avec Rémy. J’offrais un rabais de 15 % à ceux qui venaient de faire l’activité. J’ai vu le potentiel et j’avais le gout de reprendre le concept. » 

Pour s’épauler, Daniel travaillera avec Rémy Tremblay, instigateur du premier projet à Montebello ainsi qu’un ancien employé de la crémerie (Délices champêtres) Remi Gagnon. 

L’entreprise de Montebello a eu beaucoup d’appels pour le jeu d’exploration. «Nous avons déjà des groupes qui ont déjà réservé pour la saison», se réjouit Daniel. Tout semble bien aller pour Géo-Explora. Après ses succès à Old Chelsea et au Mont-Tremblant (2e dans la catégorie excursion à faire sur TripAdvisor), Épernay en France. «Un de nos collègues va aller là-bas pour que ça soit uniforme.» 

Question d’histoire 

Daniel affirme qu’il y a quelques critères essentiels pour que Géo-Explora fonctionne: « Il faut que tu ailles dans un endroit touristique facile d’accès et qu’il y ait beaucoup d’histoires. Tu vas faire du Géo-Explora. Quand tu arrives à Montebello, tu as un bassin historique incroyable. Du Château, au village, en passant par le quai de Montebello, le trajet est très beau.» 

On aimerait l’offrir à travers le Québec. La province a une très belle histoire (400 ans d’histoire). Aussi, il y a aussi un Montréalais qui serait intéressé à ce que Géo-Explora ait une concession à Los Angeles et en Floride. Toutefois, l’homme, qui a été évaluer les possibilités d’un tel projet à Montréal et à Québec, préfère se concentrer sur les villages où le tourisme se rassemble.  

La saison des mobylettes jaunes s’amorcera dans les alentours du 10 mai et se terminera vers la mi-octobre.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média