Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

14 mars 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Un souper pour offrir un peu plus

Association pour personnes handicapées de Papineau

aphp

©Facebook

Avec l’aide de leur souper annuel, l’Association pour personnes handicapées de Papineau souhaite pouvoir acheter de l’équipement et offrir des sorties aux membres qu’elle ne pourrait leur offrir avec le financement habituel.

L’organisme qui vient en aide aux personnes handicapées sur tout le territoire de la circonscription de Papineau tiendra samedi son 4e souper-bénéfice à 18h au Complexe Whissell de Saint-André-Avellin.

«On ramasse des fonds pour pouvoir offrir des activités autres que celle du centre de jour à notre clientèle, confirme la directrice générale, Céline Deschambault. On reçoit des sous pour le centre de jour, mais si on fait une activité spéciale ou si on veut acheter un équipement, il faut trouver des sous ailleurs.»

L’argent amassé dans les dernières années aura notamment permis d’aider à payer la participation d’une quinzaine de membres de l’organisme à Destination Loisir, une activité destinée aux personnes handicapées qui se tenait à Baie-Comeau.

L’organisme a aussi pu se procurer une nouvelle chaise «hippocampe». «C’est une grosse chaise pour faire du plein air, souligne Mme Deschambault. Ça coûte 8000$. On s’en sert à tous les jours.»

Cette chaise permet à certains clients du centre-répit de sortir et de prendre l’air plus facilement. «J’en ai qui sont en fauteuil roulant qui ne vont jamais dehors. On peut aussi l’utiliser pour aller à la plage plus facilement.» Cette nouvelle chaise, nouvellement acquise, sera d’ailleurs présentée au souper samedi.

Plusieurs services

L’Association pour personnes handicapées de Papineau offre principalement un service de répit pendant la journée pour les personnes handicapées. «On accueille de 24 à 30 personnes par jour.»

«Il y en a qui viennent 5 jours par semaine et d’autres une journée seulement, ajoute la directrice générale. Ça dépend de leur besoin, de leur condition de santé et des disponibilités. On prend aussi les personnes handicapées sévères.»

Mais ce service journalier n’est qu’une partie du travail de l’organisme. Comme la mission est de briser l’isolement, d’autres activités sont aussi à l’horaire. «On fait des sports, on a même une équipe de hockey-balle. On fait des activités de fin de semaine. On a des soupers rencontres pour les plus autonomes. On fait des danses, une fois par mois.»

Depuis quelques mois, l’organisme a aussi obtenu du financement pour un nouveau service pour les jeunes autistes. C’est un service offert la fin de semaine. «Ça fonctionne bien», souligne Céline Deschambault.

Toutefois, un autre service mériterait d’être plus connu puisqu’il est sous-utilisé, reconnaît la directrice générale. «Le service qu’on offre, que peu de gens utilisent, c’est le service de répit à domicile. C’est pour les personnes handicapées adultes. Ce sont des blocs de 3h qu’on propose. L’intervenant se rend chez la personne le temps que l’aidant naturel aille à son rendez-vous.»

Info: www.facebook.com/Association-pour-Personnes-Handicapées-de-Papineau-266536020185738/

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média