Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

03 mars 2019

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Une nouvelle Politique familiale pour Papineauville

Politique familiale Papineauville

©Gracieuseté

La municipalité de Papineauville compte maintenant sur une nouvelle Politique familiale qui compte une trentaine de recommandations pour améliorer l’aspect familial de la municipalité.

Circulation, zone scolaire, piétons, sécurité, accès aux activités libres, l’aménagement et l’accès à la bande riveraine, l’aménagement d’aire de jeu extérieur, l’accès pour tout le monde aux infrastructures municipales et la tenue d’événement culturel sont les grandes lignes de cette nouvelle politique qui a été présentée vendredi dernier.

Cette nouvelle politique vient prendre la suite de la précédente qui couvrait les années 2013 à 2016 et dont la majorité des actions ont été réalisées, indique la chargée de projet, Valérie Patoine. «Le bilan de la dernière politique est positif. C’est quelque chose qui a orienté les décisions du conseil.»

Les mesures proposées dans la nouvelle mouture de la Politique familiale sont relativement nouvelles, ajoute Mme Patoine. Elles sont le fruit d’un travail concerté des membres du comité qui représentait différents groupes au sein de la municipalité.

«Tout ce qui est dans la politique était important pour le comité, indique-t-elle. Tout le monde avait ses besoins et on s’est mis d’accord sur les recommandations finales. Les gens ont donné beaucoup de leur temps.»

Le tout a été fait par des bénévoles, souligne Valérie Patoine, et sans implication politique. «Il n’y avait pas de commandes derrière ça. Le politique n’a pas interféré. C’est important parce que ça vient des gens.»  

Municipal

Le politique n’a pas interféré, mais ce sont les politiciens qui devront dorénavant être porteurs de cette nouvelle politique. Surtout que le comité s’est assuré de proposer des mesures locales.

«Le comité s’est assuré que chacune des actions qu’on a proposées relevait du domaine municipal. On voulait un plan concret et réalisable.» Même si les décisions finales appartiennent à d’autres instances dans certains cas, par exemple pour les limites de vitesse, c’est la municipalité qui peut faire des démarches pour faire changer les choses, explique Mme Patoine.

Par ailleurs, cette nouvelle politique familiale sera pour une période de cinq ans au lieu de trois ans. «On trouvait que trois ans, c’était trop vite. On suggère aussi de commencer à réévaluer dès 2023.»

Exemples de mesures proposées

Abaisser la vitesse maximale à 40 km/h sur les rues Henri-Bourassa et Papineau

Agrandir le trajet du corridor scolaire et améliorer l’affichage qui guide les enfants

Améliorer, de façon générale, l’éclairage extérieur dans la municipalité

Installer une aire de pique-nique près du quai municipal

Inaugurer un mur à graffitis

Relocaliser la mairie

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média