Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

25 janvier 2019

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

L’arrivée du GMF permet la prise en charge de plus de patients

Saint-André-Avellin

©Archives

L’arrivée du GMF à Saint-André-Avellin permet à plus de patients de voir un médecin.

SANTÉ. Depuis sa mise en place, il y a quelques mois, le groupe de médecine familiale (GMF) de la Petite-Nation permet à davantage de patients d’être vus par un médecin entre les murs du CLSC de Saint-André-Avellin. 

C’est ce qu’estime la chef de médecine au GMF de la Petite-Nation, Dre Sylvie Charbonneau. Selon elle, environ 2000 patients de plus sont pris en charge depuis la naissance du GMF à Saint-André-Avellin. «Il y a cinq médecins qui étaient dans la communauté auparavant qui ont quitté la pratique dans les dernières années. Vous pouvez imaginer que ça a fait un trou. On a réussi à récupérer presque le deux tiers des patients orphelins des médecins qui ont quitté»

«Tous les médecins ont mis la main à la pâte pour réaliser cette commande-là, pas pour le ministre, pas pour le CISSSO, mais pour la population. Ça s’est fait au rythme de ce qu’on peut donner et les médecins donnent plus que leur 150% pour offrir les services aux patients», fait savoir Dre Charbonneau en ajoutant que les médecins ont dû augmenter leurs heures de travail. Depuis l’ouverture du GMF en août, ceux-ci doivent assurer la prise en charge des patients trois soirs de plus par semaine jusqu’à 20h, soit les lundis, les mardis et les vendredis.

L’accès adapté a aussi été mis en place par les médecins pour retirer les P4 et P5 de l’urgence afin de la désengorger. «On a mis ça en place sans même qu’on nous oblige à le faire. En tant qu’équipe, on a pris les moyens pour le faire. Ça demande encore plus de disponibilité et d’ouverture», fait savoir Dre Charbonneau. «Je commence à 8h et je travaille jusqu’à 22h deux soirs par semaine pour assurer qu’il y ait des plages de disponibles pour les patients», explique-t-elle.

Étant un GMF de catégorie 1, Dre Charbonneau informe qu’une nutritionniste, une infirmière clinicienne à temps plein et une ressource en travail social à temps partiel, qui n’a pas encore été embauchée, s’ajoutent aux professionnels disponibles pour les patients. Trois employés administratifs, soit une secrétaire, une adjointe et une coordonnatrice ont également été ajoutés à Saint-André-Avellin.

Présentement, douze médecins évoluent au GMF de la Petite-Nation, dont une infirmière praticienne spécialisée, deux médecins s’occupant du CHSLD et des soins palliatifs, deux autres attitrés à l’hospitalisation à Buckingham et à Gatineau et aux soins intensifs et sept qui font principalement de l’urgence tout en faisant d’autres pratiques comme la prise en charge, des soins à domicile et des tâches administratives, résume Dre Charbonneau.

«Les médecins font un travail magistral. Moi personnellement, je fais 70 heures par semaine. C’est beaucoup plus exigeant à la campagne aussi, car il faut se battre pour aller chercher les services pour les patients puisqu’on ne les a pas à la portée de la main. Heureusement, beaucoup de résidents viennent ici et nous disent : Wow! On aime la pratique et l’équipe ici», conclut-elle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média