Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

28 septembre 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Le Riopel renaîtra à Montpellier

Motel Riopel

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Le restaurant et le motel Riopel est en voie d’être acquis par une nouvelle propriétaire.

RÉOUVERTURE. Le Motel, Restaurant et Bar Riopel devrait rouvrir prochainement à Montpellier.

Une résidente de Buckingham qui emménagera bientôt à Montpellier, Nathalie Sauvé, mentionne que son offre d’achat pour le Riopel a été acceptée et qu’elle deviendra propriétaire de l’endroit prochainement. Cependant, elle précise qu’il reste quelques détails à régler afin de finaliser la transaction.

«Je devais prendre possession le 21 septembre, mais étant donné que j’achète une entreprise qui était en faillite, je négocie avec des notaires et il y a un délai plus long qui est hors de mon pouvoir», dit celle qui ne peut pas prévoir de date pour la réouverture pour le moment. Une fois propriétaire, Mme Sauvé annonce qu’elle changera le nom du Riopel, mais que la vocation de l’endroit restera la même. «Ça va demeurer un lieu de rencontre, de rassemblement et de festivités.»

Avant de rouvrir, elle considère que des travaux et des investissements majeurs sont à prévoir durant quelques mois. «L’édifice a été abandonné pendant plus d’un an. Il y a des dommages au niveau de la fondation et il y a eu du laisser-aller dans les dernières années puisque l’entreprise allait moins bien aussi», fait savoir celle qui compte engager des entrepreneurs locaux pour réaliser les travaux.

Au départ, elle confie avoir été hésitante avant de formuler une offre d’achat. «À première vue, je croyais que c’était une communauté en déclin en voyant des maisons et des commerces à vendre et des fermetures, mais après avoir tout analysé j’ai changé d’avis et je trouve que c’est un beau défi. La population a droit à des activités et elle en veut et c’est ce qu’on va lui offrir avec un Riopel pimpé!», lance-t-elle. «Les gens de la MRC veulent manger et sortir dans leur milieu. Il y a beaucoup de motoneigistes, de touristes et de gens qui viennent en camping aussi.» 

Pour finir, Mme Sauvé assure avoir des connaissances dans le domaine afin d’opérer l’entreprise. «J’ai ma certification d’hygiène et salubrité du MAPAQ et j’ai suivi les formations à l’ITHQ, donc je me sens parfaitement à l’aise dans le domaine de la restauration et de l’hébergement», informe celle qui cumule diverses expériences de travail. «C’est un projet d’affaires qui me donne le goût de m’investir», conclut-elle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média