Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

19 septembre 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

L’Alliance alimentaire Papineau déménage

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Le directeur général de l’Alliance alimentaire de Papineau, Pascal Morel, en compagnie des bénévoles de Raymond Chabot Grant Thornton.

EMPLACEMENT. L’Alliance alimentaire Papineau quittera Ripon dans les prochaines semaines pour s’installer de nouveau dans la municipalité de Saint-André-Avellin.

«Nos activités prennent de l’ampleur autant pour la fabrication des repas que pour d’autres volets qu’on a greffés à nos activités comme l’insertion sociale. On avait besoin de 1000 pieds carrés de plus que ce qu’on a au Marché public à Ripon», lance d’entrée de jeu le directeur général de l’Alliance alimentaire Papineau, Pascal Morel. En faisant l’acquisition du 179, rue Principale à Saint-André-Avellin, l’organisme se retrouve avec 2 500 pieds carrés, soit 1 500 de plus qu’à Ripon où ils étaient locataires. «On arrive à peu près au même coût que le loyer qu’on payait et maintenant on a un acquis qui nous reste.»

Un étage complet sera consacré à la préparation des repas de l’Alliance alimentaire de Papineau. «Avec Frigo Quiroule avant, on s’adressait principalement aux aînés, mais maintenant on fait des repas dans les écoles. On développe un traiteur social pour vendre aux entreprises des boîtes à lunch, par exemple, pour que le traiteur social consolide le volet popote roulante qui n’est pas lucratif avec le prix peu élevé des repas. L’équilibre des deux va nous permettre de continuer nos activités, mais ça nous demande plus de place. Avec notre volet en économie sociale, on veut davantage autofinancer nos activités pour trouver un meilleur équilibre entre les subventions et nos revenus pour ne pas toujours être dans une situation périlleuse.»

Au sous-sol, l’organisme pourra entreposer des légumes provenant des producteurs locaux dans une chambre froide congelée deux fois plus grande que l’espace qu’elle avait auparavant pour stocker des produits. «Ça va nous permettre d’avoir des légumes très bon marché en saison et de les ressortir au mois de janvier sans les payer à gros prix pour préparer nos repas.» 

M. Morel se dit «triste de lâcher le petit village» de Ripon où l’Alliance alimentaire de Papineau était installée depuis environ quatre ans. «Avant ça, on a toujours été à Saint-André-Avellin. C’est positif pour nous de revenir ici où l’on a été pendant près d’une dizaine d’années», juge le directeur général qui s’attend à ce que la clientèle soit plus nombreuse à s’arrêter à leur boutique sur la rue Principale à Saint-André-Avellin. «C’est plus central pour la clientèle. Saint-André-Avellin est quand même le village le plus achalandé de la Petite-Nation», souligne-t-il.

Vers la mi-octobre, l’Alliance alimentaire de Papineau devrait être officiellement installée dans ses nouveaux locaux à Saint-André-Avellin. Le 14 septembre, lorsque rencontré, M. Morel était accompagné de bénévoles du bureau de Montebello de Raymond Chabot Grant Thornton présents pour peinturer et effectuer quelques travaux avant le déménagement.  «Tous les bureaux de Raymond Chabot Grant Thornton sont fermés aujourd’hui et c’est une journée de bénévolat pour tous les employés. On est là pour faire la job de bras aujourd’hui pour redonner à la communauté», informe Marc Boucher, associé responsable du bureau de Montebello.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média