Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 Septembre 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Plaisance veut donner un «gros coup» pour le développement résidentiel

Plaisance veut donner un «gros coup» pour le développement résidentiel

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

La municipalité de Plaisance souhaite voir de nouvelles maisons sur son territoire.

DÉVELOPPEMENT. La municipalité de Plaisance prévoit l’achat d’un terrain de 64 acres d’Hydro-Québec, au nord de l’autoroute 50 aux abords de la rivière Petite-Nation, pour y faire du développement résidentiel. 

La municipalité devrait recevoir les résultats des études de sol sous peu. «On veut être certains qu’il n’y a pas de contamination au sol pour ne pas avoir de méchantes surprises», explique le  maire de Plaisance, Christian Pilon. Si tout va bien, l’acquisition du terrain devrait se concrétiser dans les prochaines semaines, affirme-t-il.

Considérant les études, l’achat du terrain et l’embauche d’une firme qui épaulera la municipalité dans la planification de ce développement résidentiel, Plaisance devrait débourser environ 130 000 $ dans ce projet. «On veut engager une firme pour faire comme d’autres développements à travers la province qui se font d’une très belle façon. On ne veut rien de drastique et on ne veut pas couper des arbres pour absolument rien.»

«On veut s’assurer de respecter certains critères avec le promoteur, car on veut un beau développement qui va bien vieillir. C’est un site qui longe la rivière Petite-Nation et c’est très beau, donc on veut bien faire les choses», fait savoir M. Pilon. À son avis, une quarantaine de maisons pourraient être érigées sur ce terrain.

Depuis son élection, M. Pilon dit parler constamment de développement résidentiel, donc il est important pour lui que ce projet se concrétise. «Pour le développement résidentiel, c’est le gros coup qu’on veut donner pour la municipalité de Plaisance. C’est un beau projet et on veut le mettre à terme», conclut celui qui aimerait bien voir la construction débuter en 2019.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média