Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 Août 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Un nouveau festival fera ses débuts à Notre-Dame-de-la-Paix

Un nouveau festival fera ses débuts à Notre-Dame-de-la-Paix

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

e Festival Magic Garden aura lieu du 10 au 12 août.

ÉVÉNEMENT. Le Festival Magic Garden, un tout nouvel événement, aura lieu sur la route 323 à Notre-Dame-de-la-Paix du 10 au 12 août.

L'idée première du Festival Magic Garden est de se distinguer des autres événements du même genre en diffusant de la musique originale, de permettre aux gens de camper en pleine nature et d’assister à des conférences enrichissantes sur le bien-être et sur la biodiversité alimentaire, explique d’entrée de jeu le promoteur et responsable de l'aménagement, Martin Valade. «On pense pouvoir attirer la clientèle habituelle des raves, mais ceux qui sont plus tranquilles un peu», dit celui qui s’attend à voir plus de 500 personnes sur place.

«Au Festival Magic Garden, vous serez immergés dans un monde fantastique où artistes, musiciens et créatures de cirque vous feront vibrer sur des rythmes envoûtants. Un site magique qui offre des conférences, ateliers, activités, et soins naturels pendant une fin de semaine qui revitalisera toute la famille», peut-on lire dans la description de l’événement qui comptera trois scènes extérieures. 

M. Valade, biologiste et travailleur en construction, indique qu’il est propriétaire du terrain où se tiendra son événement. L’année dernière, il avait loué son terrain aux organisateurs du festival de musique électronique Space Gathering, ce qui lui a donné l’idée de créer son propre événement du genre en 2018 en collaboration avec des partenaires. Cependant, il était important pour lui de changer la formule en y apportant des nouveautés.

«Je suis déjà allé dans des raves, il y a une quinzaine d’années, et je me suis rendu compte que le format n’avait pas changé. Quatre jours de musique techno, 24h sur 24, et je trouvais ça un peu débile comme programmation. En parlant avec des festivaliers l’an dernier, je me suis rendu compte que le format était peut-être rendu un peu essoufflé», fait savoir celui qui a décidé de ne pas mettre de musique de 3h du matin à midi pour laisser la chance aux festivaliers de se reposer et aussi d’assister à des conférences et ateliers en matinée.

«Ce que j’ai remarqué l’année passée, c’est que souvent les gens se retiraient aux petites heures du matin d’où il y avait de la musique pour aller jaser. Ils parlaient de culture biologique, d’énergie propre, de développement durable et de plein d’autres choses positives. Je me suis dit, en voyant que ce genre de sujets intéresse cette clientèle, ça pourrait être une bonne idée d’inclure des conférences sur le bien-être personnel, le développement durable, la permaculture et les nouvelles méthodes agricoles moins polluantes. Il y aura une multitude d’ateliers, par exemple, de yoga et d’art visuel sur place», explique M. Valade qui aimerait voir les agriculteurs de la Petite-Nation assister aux activités. Plus précisément, il espère que plusieurs assisteront à la présentation du documentaire La Ferme et son État, du réalisateur Marc Séguin, durant son festival.  Des scientifiques seront sur place pour répondre aux questions du public après le visionnement. Durant le week-end, un atelier d'entomologie pour répondre aux questions des agriculteurs et des autres intéressés est aussi à l’horaire. «Le monde des insectes est parfois mal-connue et cette faune est la première victime des insecticides utilisés en agriculture conventionnelle»

Pour faire différent des autres «raves», le Festival Magic Garden offrira plus d’une quinzaine de performances d’artistes de styles variés en direct à la place de miser uniquement sur des DJ. De plus, il était important pour les organisateurs de faciliter l'accès aux familles en incluant sur son site une garderie supervisée par des gens certifiés ainsi que plusieurs activités pour les enfants. «On a une infirmerie et une agence de sécurité sur place, donc on est bien équipés pour ne pas que ça dérape», soutient M. Valade qui estime que la musique ne devrait pas déranger le voisinage.

«J’habite là, donc c’est une de mes priorités de ne pas déranger les voisins, la municipalité et les terres agricoles aussi», fait savoir celui qui a un projet de ferme en développement sur son terrain. Le Festival Magic Garden se tiendra le même week-end que le Festival de la patate dans la même municipalité. Cependant, M. Valade est persuadé que la tenue de son événement ne nuira pas au Festival de la patate. «Ça devrait plutôt l’aider, parce qu’on ne cible pas le même public. Je pense qu’il y a bien des gens de notre place à nous qui vont aller profiter de leurs kiosques et des restaurants là-bas. Je pense que pour eux c’est un plus», conclut-il.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média