Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

21 Août 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Un «franc succès» pour le 7e Festival Twist

Un «franc succès» pour le 7e Festival Twist

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Le Festival Twist gagne en popularité chaque année.

ÉVÉNEMENT. Les prévisions du Festival Twist ont été atteintes, alors que 25 000 visiteurs ont franchi les portes du Complexe Whissell à Saint-André-Avellin durant le week-end.

«L'édition 2018 du festival a été un franc succès.  Le public était au rendez-vous, les exposants repartent à la maison fatigués mais heureux et satisfaits  de leur fin de semaine. Beaucoup de nouveaux visages cette année, des locaux et des gens de l’extérieur nous disaient faire une grande découverte en venant au festival pour la première fois», résume la directrice artistique, Marie-Anne Adam. Celle-ci ajoute que les activités pour enfants ont été très achalandées et avoir particulièrement apprécié la présence du Transistruck, du festival de la radio numérique Transitor, qui a fait des entrevues sur place qui seront disponibles en balado-diffusion bientôt sur le site web du Festival Twist.

Certains des exposants du Marché textile ont fait plus de 2000 km pour prendre part au Festival. Un déplacement qui vaut le détour, selon plusieurs entrepreneurs rencontrés sur place. «Le Festival pour nous c’est super important, car c’est de la visibilité à l’année. Il y a des gens qui viennent nous revoir à la boutique, car ils nous ont vus au Twist. On travaille fort avant le festival pour arriver ici préparés. C’est une publicité énorme pour nous», mentionne Sylvie Bouchard de la Boutique Pure laine qui publie beaucoup sur Facebook pour préparer sa clientèle au festival.

«Le Twist c’est un gros événement de la fibre. On est contents d’avoir ça au Québec, car c’est le plus gros au Canada. Il y a vraiment beaucoup d’engouement ici pour nos laines de couleurs intemporelles qui permettent de faire des vêtements qui vont durer dans le temps», indique Amélie P. Bédard de Émilia & Philomène qui a lancé sa laine au festival en 2017.

«J’ai de bons commentaires. Les gens sont gentils. C’est un bel événement», a mentionné Alexandra Bélanger de Monique Monique tricot qui confectionne des cactus et des plantes en laine. «C’est vraiment incroyable de pouvoir exposer ici», renchérit Kelly McLeod, une artiste de Toronto qui peint avec de la laine.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média