Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

04 Juillet 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

De jeunes entrepreneurs à votre service

CIEC Saint-André-Avellin

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin - La Petite-Nation

Une quinzaine de jeunes font partie de la CIEC basée à Saint-André-Avellin.

SERVICES.Vous désirez faire tondre votre pelouse, laver vos vitres ou votre voiture, faire garder vos enfants ou obtenir d’autres services du genre? Vous pouvez désormais contacter les jeunes de la Coopérative d’initiation à l’entrepreneuriat collectif (CIEC). 

Âgés entre 14 et 17 ans, ces jeunes entrepreneurs sont à la recherche de contrats de toutes sortes à effectuer pour aider les résidents de la Petite-Nation, que ce soit d’aider au niveau du jardinage, de la réalisation d’une construction mineure, de peinturer, d’animer des événements et bien plus. Durant l’été, ces jeunes vivront pour la plupart une première expérience de travail, socialiseront avec leurs collègues, apprendront à monter une petite entreprise, obtiendront de la formation variée sur différents métiers et amasseront un peu d’argent de poche grâce à leur CIEC. Il existe trois CIEC sur le territoire de la Petite-Nation, soit à Plaisance et à Thurso qui desservent leur municipalité respective, ainsi qu’une autre basée à Saint-André-Avellin qui peut offrir des services partout dans la Petite-Nation à l’exception des municipalités de Thurso et Plaisance.

À Saint-André-Avellin, la quinzaine d’entrepreneurs de la CIEC procéderont à leur lancement officiel, le 6 juillet, avec un lave-auto au BMR Groupe Yves Gagnon. Cette activité leur permettra d’amasser des fonds pour les aider à offrir leurs services durant l’été jusqu’à la fin août. Tout au long de l’été, ils seront supervisés par leurs animateurs, Félix Rossignol et Maude Emmanuelle Pearson Gaudreault, dans la réalisation de leurs contrats. Ceux-ci expliquent que la CIEC, autrefois appelée Coopérative jeunesse de Services (CJS), met beaucoup d’accent sur la formation continue des jeunes. «Le cœur du projet reste le même, soit d’offrir des services à la communauté avec les jeunes comme main-d’œuvre. Ça permet de les familiariser avec le marché du travail et d’enrichir leur C.V.», expliquent les deux animateurs qui spécifient que les jeunes obtiennent environ 10 $ de l’heure en travaillant sur les différents contrats. Les animateurs s’occupent de faire une estimation pour chacun des contrats et de s’assurer de la sécurité des jeunes, informent-ils, en ajoutant que les entrepreneurs sont assurés et bien formés.

Au sein de la CIEC, les animateurs indiquent que ce sont les jeunes qui prennent les décisions et qui gèrent la coopérative. À cet effet, trois comités ont été créés, soit un pour les finances, un pour le marketing et un autre pour les ressources humaines. De plus, des rôles ont été attribués, dont celui de président qui a été remis à Nicolas Lacroix âgé de 14 ans. Ce sera pour lui une première expérience du genre. «J’aime bien le côté social de la CIEC et aussi de pouvoir bénéficier de diverses expériences de travail», indique celui qui estime qu’il sera davantage prêt à occuper un emploi par la suite. «Ça nous permet d’augmenter notre confiance et d’aider des personnes âgées, des petites familles ou n’importe quelle personne qui manque de temps pour tondre sa pelouse par exemple», explique-t-il.

L’année dernière, les jeunes de Saint-André-Avellin avaient réalisé en moyenne une dizaine de contrats par semaine sur le territoire de la Petite-Nation. Cet été, l’objectif est de doubler le nombre de contrats. «Les gens qui vont nous appeler, peuvent s’attendre à recevoir les services de jeunes qui sont travaillants et qui veulent bien faire les choses. Oui on le fait pour avoir un salaire, mais on le fait aussi pour que les clients soient contents», exprime le président, Nicolas Lacroix. «On a des jeunes motivés à travailler et je pense que ça va être un bel été et un gros été au niveau des contrats et des formations pour eux», conclut Félix Rossignol.

Pour rejoindre les jeunes entrepreneurs de la CIEC de Saint-André-Avellin, 819 983-4519, coordonateurssciec@hotmail.com ou CJS prévention césar sur Facebook.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média