Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

06 décembre 2018

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

Les maires de Papineau sont inquiets

Financement des MRC

MRC Papineau

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin - La Petite-Nation

Les maires de la MRC de Papineau sont inquiets des impacts que pourrait avoir le nouveau mode de financement prévu par le gouvernement du Québec dans le pacte fiscal.

Le pacte fiscal est le document où sont décidés plusieurs éléments dans les relations entre Québec et les municipalités, entre autres le financement. Dans le prochain qui est présentement en discussion, le nouveau gouvernement a indiqué qu’il accepterait le transfert d’un point de TVQ aux municipalités, une demande faite par plusieurs villes pour assurer des revenus depuis plusieurs années.

Cette mesure signifie le transfert de 1,6 milliard$ du gouvernement du Québec vers les municipalités. Mais d’un autre côté, le gouvernement a aussi annoncé qu’il coupera pour 1,3 milliard$ dans les programmes existants pour les municipalités.

C’est ce qui inquiète les MRC, a souligné le préfet de la MRC de Papineau, Benoit Lauzon. « Ces programmes-là, on ne les connaît pas et on ne sait pas lesquels seront coupés. Est-ce qu’ils vont couper nos fonds de développement des territoires ?»

Les MRC sont les bénéficiaires directs de certaines enveloppes. Or, elles se questionnent si l’argent sera retiré de ces fonds directs et envoyé aux municipalités directement. Ce qui veut dire que c’est les MRC qui devront aller chercher plus d’argent auprès des municipalités pour compenser.

«On a une inquiétude, reconnaît M. Lauzon. On entend parler beaucoup du financement des municipalités, mais peu des MRC. La MRC a un rôle à jouer en développement économique. C’est pour ça notre inquiétude.»

Sans savoir quelles seront les décisions, le préfet de la MRC de Ppaineau croit que les impacts pourraient être différents selon les municipalités dans chaque MRC, comme c’est le cas avec la hausse annuelle de la quote-part. «J’ai l’impression qu’il y a des municipalités qui vont avoir des impacts positifs et des municipalités qui auront des impacts négatifs.»

Malgré tout, il est d’accord avec la décision de Québec d’accorder un point de TVQ aux municipalités, surtout que le montant va croître avec le développement. Mais il espère que les impacts sur les MRC seront pris en considération dans les coupures des programmes.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média