Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

06 décembre 2018

Yannick Boursier - yboursier@lexismedia.ca

La MRC de Papineau mise sur le développement économique

Budget de la MRC

Benoit Lauzon

©La petite-Nation-Yannick Boursier

Ensemble, les 24 municipalités de la MRC de Papineau verront leur quote-part augmenter de 3% auprès de la MRC, mais le coût sera différent pour chaque municipalité.

Le budget de la MRC de Papineau adopté la semaine dernière est d’environ 5,5 millions $. Plus du tiers de ce montant est financé par les municipalités membres qui paient un montant pour cette instance régionale.

Or, le montant payé par chaque municipalité est calculé selon leur richesse foncière. Ainsi, une municipalité ayant une meilleure richesse foncière aura un montant plus élevé à payer, alors qu’une ayant perdu de la richesse foncière paiera moins.

Dans le cas du budget 2019 de la MRC, la hausse la plus élevée de la quote-part est de 17%, alors que dans un autre sens, une municipalité a vu sa quote-part diminuée de 8%.

Comme l’an dernier, cette différence dans les hausses pour chaque municipalité a soulevé du questionnement. «C’est la façon de calculer au niveau des MRC au Québec», a soutenu le préfet, Benoit Lauzon.

«Est-ce qu’on peut le revoir ? Je n’ai pas de problème. On s’est penché là-dessus l’an passé. La recommandation n’est pas descendue jusqu’ici. Les maires ont refusé de faire le changement au niveau du calcul. Si les maires veulent faire le calcul encore cette année, on va former un comité de travail qui va se pencher là-dessus.» Il a cependant indiqué que ce serait la dernière fois si la décision était encore la même.

Investissement

En ce qui concerne le budget en lui-même, il est sous le thème du développement économique, indique M. Lauzon. «Il y a énormément d’argent en investissement et en support aux entreprises. Au niveau du fonds de développement du territoire, c’est plus d’un million$. En implication sur le territoire,  ça frôle le 2 millions $ d’investissement qu’on fait.»

Lorsqu’il a été nommé préfet, Benoit Lauzon avait indiqué que le développement économique serait son cheval de bataille. «On a un trésor dans les mains. Il s’agit juste de savoir comment travailler, comme le développer.»

Dans les derniers mois, la MRC de Papineau a été près d’accueillir une entreprise de premier plan alors que Solargise regardait du côté de Thurso. Même si ce dossier ne s’est pas concrétisé, il aura été bénéfique pour la MRC, croit Benoît Lauzon.

«Quand tu vois que des grandes entreprises téléphonent, c’est parce qu’on a fait notre travail. Aujourd’hui, les gens nous reconnaissent. Les gens en parlent de plus en plus comme un lieu capable d’accueillir des entreprises.»

Une des mesures contenues dans le budget pour aider le développement économique est la création d’un nouveau poste de directeur en développement économique.

Cette nouvelle personne pourrait se joindre assez rapidement à l’équipe de la MRC. Des rencontres ont eu lieu et d’autres sont prévus. Benoît Lauzon espère que d’ici janvier, ce dossier sera réglé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média