Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 décembre 2018

La MRC de Papineau se dote d’une nouvelle image touristique

Petite Nation

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

La nouvelle appellation touristique de la MRC de Papineau a suscité le débat au conseil des maires.

TOURISME. Les maires de la MRC de Papineau proposeront dorénavant aux touristes de «revenir sur terre» en venant «à Petite Nation».

Après en avoir débattu, le conseil des maires a adopté à la majorité, le 19 décembre, la nouvelle stratégie identitaire touristique et promotionnelle de la MRC de Papineau qui sera utilisée dès 2019. Celle-ci a été réalisée au coût de 34 774 $ par la firme Raymond Chabot Grant Thornton, à laquelle les élus avaient donné carte blanche afin de faire une étude et élaborer une stratégie. L’objectif de cette dernière est de faire passer de 720 000 en 2018 à 1,5 million en 2030 le nombre de visiteurs dans la MRC.  

L’appellation «Petite Nation» a été choisie pour désigner la communauté d’accueil pour les touristes que sont les 24 municipalités de Papineau. «Revenez sur terre», qui fait référence au fait que les touristes visitent le milieu en quête de bien-être en nature, est dorénavant le nouveau slogan qui sera utilisé pour augmenter la notoriété et l’attractivité de la MRC auprès des touristes.

«Petite Nation représente le peuple de notre territoire qui est sur 24 municipalités et qui est fier d’habiter ici et de le partager. C’est comme si Petite Nation devenait un petit pays ou un petit État en soit, d’où le fait qu’on a enlevé le trait d’union», explique l’agente de développement rural – volet tourisme de la MRC de Papineau, Jessy Laflamme.

Il a été déterminé par la firme, comme énoncé de positionnement à travailler, que le «territoire dispose des plus belles promenades champêtres du Québec». Ainsi, cinq types de promenades, soit les sauvages, les bucoliques, les gourmandes, les culturelles et les sportives, seront élaborés au cours des prochains mois. Les différentes promenades seront identifiées avec des drapeaux de couleurs postés aux différents attraits.

«Parfois on est plus de passage qu’une destination. On veut vraiment se démarquer et devenir une destination où les gens dorment chez nous et se promènent pour découvrir les secrets cachés dans chaque municipalité», ajoute Mme Laflamme.

Selon elle, le moment est bien choisi pour apporter ces changements, alors qu’elle remarque qu’il y a présentement un «happening au niveau touristique à saisir». Elle souligne que plusieurs entreprises du milieu investissent présentement pour améliorer leurs installations, notamment, le Château Montebello, le Parc Oméga, les trois Sépaq et le Camping Saint-André-Avellin qui développe un parc d’illusions d’optique.

Débat

Il s’agissait de la troisième fois qu’une étude afin de déterminer une nouvelle appellation touristique était présentée au conseil des maires et chaque fois le nom proposé a suscité un débat. Les municipalités de Val-des-Bois, Bowman, Mayo et Mulgrave-et-Derry, situées sur le dans le secteur de la Lièvre, ainsi que la localité de Lac-des-Plages, située au nord de la MRC, ont voté contre la nouvelle appellation : «Petite Nation». Selon le maire de Val-des-Bois, Roland Montpetit, la firme aurait pu faire un travail plus approfondi au niveau du choix du nom.  «Nos gens ne se retrouvent pas dans cette appellation-là.» Même son de cloche dans la municipalité voisine. «Je me sens négligé, mis de côté et pas considéré», déplore le maire de Bowman, Pierre Labonté.

Les élus de la Lièvre demandent aux autres maires de faire plus d’efforts pour les inclure davantage à l’avenir. L’ouverture d’une route carrossable à l’année sur le territoire de la Réserve faunique Papineau-Labelle entre Val-des-Bois et Montpellier pour relier les secteurs de la Petite-Nation et La Lièvre pourrait être un premier pas dans cette direction, alors qu’il semble y avoir une volonté politique afin de réaliser ce projet. «Je crois fortement qu’en unifiant [les deux secteurs] par une route, il va y avoir une partie du problème qui va se régler à la longue», souhaite le maire de Montpellier, Stéphane Séguin.

Pour sa part, le préfet de la MRC de Papineau, Benoit Lauzon, estime qu’il était nécessaire d’avoir un débat sur la nouvelle appellation. «Ils ont fait valoir leurs inquiétudes et à partir d’aujourd’hui je pense qu’il faut considérer ça», admet celui qui a pris l’engagement de former un comité d’élus pour s'en assurer.

Plan d’action

Au même moment d’adopter la nouvelle stratégie identitaire et promotionnelle, les maires ont également approuvé le plan d’action en tourisme 2019-2021 d’où provient l’idée de faire appel à une firme pour définir l’image de marque de la MRC. Rappelons que le plan d’action a été développé par un comité de bénévoles, composé de commerçants, gens d’affaires et acteurs touristiques de la région, qui avait été formé à la suite du forum touristique qui s’est déroulé en mars.

Le comité demeure présentement actif pour élaborer un plan de communication et un plan de marketing, dont le but sera d’accroître la notoriété de la MRC en faisant preuve d’audace. La présentation de ces plans devrait se faire au début du mois de mai 2019, lors du Rendez-vous touristique prévu à Saint-André-Avellin. D’ailleurs, le plan d’action prévoit qu’un Rendez-vous touristique et un forum touristique soient organisés aux deux ans.

L’adaptation du site web touristique petitenationlievre.qc.ca à la nouvelle image de marque, la création d’un hymne via un concours, la création d’un programme de fidélisation semblable à des passeports, la création d’une carte de la MRC de Papineau, l’achat d’un chapiteau et d’un kiosque promotionnel sont d’autres étapes prévues en 2019 dans le plan d’action.

Commentaires

21 dcembre 2018

Robert Doin

Je suis un habitué de cette région de puis les années 40. Mon grand père avait un chalet sur les bords du Lac Simon. 2 de mes soeurs et un de mes frères habite cette région en permanence. Depuis la venue de l`autoroute 50 il y a eu beaucoup plus de développement. C`est un fleuron du Québec qui fut longtemps ignoré. Je suis très heureux de voir que vous allez amener plus de connaissance de cette magnifique région.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média