Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

08 Novembre 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Anthony Beauchamp récompensé pour sa persévérance

Anthony Beauchamp récompensé pour sa persévérance

©Photo gracieuseté – Antoine Saito

Anthony Beauchamp, accompagné de Nancy Lee, directrice générale de la Fondation Desjardins.

ATHLÈTE. Le hockeyeur Anthony Beauchamp a été récompensé pour sa persévérance par l’organisme Alliance Sport-Études qui juge qu’il a su bien jongler entre ses heures sur la glace et ses heures sur les bancs d’école.

Le jeune homme originaire de Thurso a reçu une bourse de persévérance d’Alliance Sports-Études d’une valeur de 2500$, un montant qui lui permettra de poursuivre ses études en Sciences de l’activité physique à l’Université Concordia en 2019 dans le but de devenir kinésiologue. Cela lui permettra également de poursuivre sa carrière de hockeyeur, puisqu’il s’est taillé une place au sein de l’équipe universitaire de Concordia, les Stingers.

Présentement, il s’apprête à terminer son parcours collégial au Cégep de l’Outaouais en Sciences humaines, un programme qu’il aura réussi à compléter selon l’échéance régulière, en deux ans, malgré son cheminement dans la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ).

Durant ses études collégiales, il a passé un nombre d’heures incalculables dans ses patins, alors qu’il a évolué avec le Drakkar de Baie-Comeau, les Screamings Eagles du Cap-Breton et les Olympiques de Gatineau. En revanche, ses livres d’école n’étaient jamais bien loin. «J’amenais mes livres en autobus tout le temps et mes coéquipiers trouvaient ça intense parfois que je suive autant de cours, mais aujourd’hui c’est une fierté pour moi d’avoir complété mon Cégep en deux ans.»

«L’école, ça ouvre beaucoup de portes, selon moi, et c’est important de mettre des efforts. Ça aurait été facile de prendre deux cours par session et de faire mon Cégep sur une période de six ans, mais j’ai fait le sacrifice de prendre les six cours réguliers de mon programme chaque session. Ç’a été beaucoup de travail, mais à la fin sans en vaut la peine parce que je m’en vais à l’université et je peux continuer à jouer au hockey», se réjouit l’attaquant qui envisage la possibilité de continuer sa carrière sportive en Europe après avoir obtenu son diplôme universitaire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média