Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

24 novembre 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Des repas fait avec amour

Plats d'Irène

©La Petite-Nation-Louis-Charles Poulin

Une nouvelle entreprise, Les Petits plats d’Irène, créée par Julie Ladouceur à Montpellier, s’est donné comme mission de «donner de l’amour» à ses produits.  

«C’est cuisiné avec amour. On donne de l’amour à nos plats. La personne qui va le manger, je veux qu’elle le sente. C’est important, car ce n’est pas n’importe quoi qu’il y a dans nos plats», mentionne avec beaucoup d’émotions la PDG des Petits Plats d’Irène, Julie Ladouceur. Celle-ci a appris à cuisiner de façon naturelle, puisque sa grand-mère (Irène) et les autres membres de sa famille ont toujours adoré préparer des repas, informe-t-elle. Après un accident de travail, qui a affecté son bras gauche, elle a décidé de démarrer sa propre entreprise. «J’écoute l’amour qu’il y a à l’intérieur de moi et ça me dit quoi faire.»

Cette nouvelle entreprise a déjà permis la création de cinq emplois, dont une personne avec des limitations, afin de concocter ses repas. «On veut offrir la chance à tout le monde, car tout le monde peut réussir ces plats-là avec amour», souligne Mme Ladouceur.

Son entreprise offre deux gammes de produits, soit les plats JELEM et les plats IPPI. Les repas JELEM, caractérisés par leur cuisine fine, la présentation et leur portion généreuse, sont maintenant disponibles au Métro de Chénéville et de Papineauville dans la Petite-Nation. Les repas IPPI, inspirés par le protocole Idéal protéine pour favoriser la perte de poids, sont disponibles dans des boutiques spécialisées dans le domaine.

Présentement, les repas sont uniquement préparés à Montpellier dans une cuisine commerciale qui a été aménagée dans la résidence de Mme Ladouceur et de son conjoint qui l’épaule grandement dans ce projet. Tout en continuant à produire à cet endroit, l’entreprise envisage d’avoir bientôt un deuxième point de production dans la Petite-Nation afin de répondre à la demande, ce qui créerait d’autres emplois. «Ça va se faire assez vite, car je ne suis vraiment pas refusé et il y a d’autres métros qui souhaitent m’avoir.»

Un moment émotif
L’entreprise a procédé au lancement de ses produits au Métro de Chénéville, le 17 novembre, avec beaucoup d’émotions. Julie Ladouceur a pu dévoiler l’un de ses plats, La Bombe d’Hélène, nommée en l’honneur de sa mère à celle-ci qui est gravement malade. «Il y a une histoire d’amour derrière ça. Elle était censée être décédée l’année dernière, mais elle s’est battue et elle est encore là avec son oxygène. Ma mère, si elle a contact avec des gens qui ont la grippe, ça peut être mortel. Elle fait l’exception de sortir parce qu’elle veut vivre ça. Je la trouve courageuse», lance Mme Ladouceur visiblement très émue de présenter son plat à sa mère. «C’est quelque chose qu’elle soit encore vivante pour voir ça arriver. L’année dernière, elle était vraiment malade et elle et mon père n’ont pas pu assister à mon mariage», conclut-elle les larmes aux yeux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média