Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

22 novembre 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Le Domaine des Météores cesse sa production

Domaine Météores

©La Petite-Nation-Archives

N’ayant pas trouvé d’acheteur pour prendre la relève, les propriétaires du Domaine des Météores ont opté pour la location de leurs vignes afin de s’offrir une «semi-retraite» et ainsi cesser la production de leurs produits.

André Cellard, copropriétaire du Domaine des Météores, confirme que le trois quarts de ses vignes sont maintenant loués au Domaine Bergeville, un vignoble de l’Estrie. Avec le quart qu’il leur reste, M. Cellard et sa conjointe Chantal Ippersiel produisent des raisins qu’ils revendent au Domaine Bergeville. «On est encore impliqué en viticulteur, mais notre vignoble est loué au Domaine Bergeville qui est aussi un vignoble biologique. Il transforme les raisins chez eux en Estrie», résume-t-il en vantant les vins mousseux du Domaine Bergeville.

Puisque l’ensemble des vignes du Domaine des Météores sont dorénavant réservées à la production de leur locataire, cela veut dire qu’il ne reste peu de temps avant que les bouteilles étiquetées avec la marque du Domaine des Météores ne disparaissent des tablettes. «Notre production est terminée à partir de maintenant. C’est fini pour nous. On écoule présentement la fin de nos inventaires. Il en reste à quelques endroits sur les tablettes, mais très peu. Au vignoble, on est maintenant fermé. C’est une page qui se tourne pour nous», confie-t-il.

Cela fait déjà quelques années que M. Cellard et Mme Ippersiel, qui opère le domaine des Météores depuis 2005, envisageaient de «passer la main». Éventuellement, l’affichage du Domaine des Météores devrait être enlevé de la devanture de l’entreprise. Cependant, si un acheteur se manifeste avec la volonté d’utiliser la marque et de prendre la relève du Domaine des Météores, M. Cellard considérerait son offre. «On n’est pas fermé à cette possibilité. Pour le moment, l’affiche est encore là à l’avant et on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. Pour le moment, la transition nous a amenés vers la location», lance M. Cellard.  

Fierté
Le Domaine des Météores se dit «extrêmement fier» de ce qu’il a accompli en 13 ans d’existence. «Au début des années 2000, il n’y avait pas beaucoup de gens qui croyaient au développement d’une industrie viticole au Québec. Les gens étaient sceptiques au départ, mais aujourd’hui il y a un engouement pour les vins du Québec. Au départ la vente était difficile, car il fallait faire goûter nos vins uniquement à notre propriété ou dans les foires publiques. Maintenant, ils sont rentrés dans les épiceries et les restaurants, donc c’est beaucoup plus facile et les gens croient à l’industrie du viticole au Québec», se réjouit M. Cellard.

Il souligne que les vins du Québec ont acquis une bonne réputation avec les années, dont ceux produits par son vignoble qui ont reçu plusieurs distinctions dans des prestigieux guides de vins. «Le succès que nos produits ont connu a dépassé de loin les espoirs qu’on avait quand on a commencé. On ne s’attendait pas à produire des vins de cette qualité-là et de recevoir une aussi grande reconnaissance», conclut-il.  

Commentaires

23 novembre 2018

Claire Poirier

https://www.centris.ca/fr/ferme~a-vendre~ripon/13115384

25 novembre 2018

Micheline Chénier

Bonne chance dans vos nouveaux projets

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média