Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

15 novembre 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Conseil d’établissement : la CSCV compensera ses employés

CSCV

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

La CSCV estime que l’expertise des membres de son personnel est primordiale au sein des conseils d’établissements.

ÉDUCATION. Les membres du personnel de la Commission scolaire au Cœur-des-Vallées (CSCV) verront maintenant leur temps être reconnu, dans leurs tâches, pour leur participation à un conseil d’établissement.

C’est ce qu’ont décidé les commissaires de la CSCV, par voie de résolution, lors de leur rencontre publique du 14 novembre. Selon le président de la CSCV, Éric Antoine, cette décision résout un irritant dénoncé depuis quelques années et démontre que la commission scolaire reconnaît que son personnel constitue «sa plus grande richesse». Il indique que la CSCV devient la quatrième commission scolaire au Québec à prendre cette décision. «Nous sommes des pionniers», a-t-il mentionné, en qualifiant cette décision d’«audacieuse».

M. Antoine rappelle que des employés avaient boycotté les conseils d’établissement dans les dernières années, ce qui devient maintenant chose du passé avec cette nouvelle mesure, indique-t-il. «On veut avoir nos employés sur les conseils d’établissements, parce qu’il y a des décisions importantes qui sont prises là. Nos employés doivent faire partie des discussions et être partie prenante de ce qui se décide à l’intérieur même de leurs écoles», fait-il savoir. «Ça n’a pas des coûts faramineux, c’est juste une démarche qui a du sens.»

Pour sa part, le commissaire Marc-Olivier Bisson a rappelé qu’il avait tenté de faire adopter une résolution du genre, il y a quatre ans, alors qu’il y avait des pressions syndicales au niveau des conseils d’établissement. «Quatre ans plus tard, on arrive avec une résolution comme celle-là et je suis extrêmement heureux qu’on reconnaisse du temps aux enseignants qui travaillent au sein des conseils d’établissement après leurs heures de travail régulier. On était rendu-là, car les enseignants ne doivent pas faire du bénévolat après leurs heures de travail», se réjouit-il.  

Avec cette résolution, tous les employés de la CSCV siégeant sur un conseil d’établissement seront dorénavant compensés pour ces heures, mais pas les parents qui le feront toujours à titre de bénévoles. «Ce ne sont pas de nos employés, donc on ne peut pas reconnaître leur temps», a précisé le vice-président de la CSCV, Sylvain Tremblay, au sujet de l’implication des parents.

Plan de recrutement et de rétention

En réaction à la pénurie de main-d’œuvre actuelle, la CSCV élabore présentement un plan d’action global visant le recrutement et la rétention du personnel. «Cette résolution-là [concernant les conseils d’établissements], ce n’est que le début. En tant que tel, ça n’aura pas un si gros impact que ça, mais on va la faire dans un plan global où on va amener d’autres mesures pour la rétention du personnel. Cette mesure est une première étape vers un plan où il y aura plus de mesures pour essayer de garder notre personnel», explique M. Tremblay.

Rappelons que la CSCV participera avec la MRC de Papineau, le CISSSO et d’autres organismes à un comité afin d’attirer et de retenir le personnel sur le territoire. Une première rencontre est prévue en décembre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média