Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

03 octobre 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Duhamel envisage d’interdire le nourrissage de chevreuils

Duhamel

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Trop d’accidents impliquant des chevreuils surviennent à Duhamel, juge la municipalité.

PROBLÉMATIQUE. En raison d’un nombre élevé d’accidents de la route impliquant des chevreuils à Duhamel, la municipalité envisage d’adopter un règlement prochainement pour interdire le nourrissage d’animaux sauvages à 100 mètres des routes de 40km/h et plus.

Au moment de mettre sous presse, Duhamel était toujours en attente de statistiques concernant le nombre d’accidents impliquant des chevreuils. Cependant, inutile d’avoir des chiffres pour prouver que les accidents avec des animaux sauvages «sont de plus en plus rapportés», alors que des citoyens en ont vécu «un premier, un deuxième et voir un troisième accident» dans certains cas, affirme le maire de Duhamel, David Pharand. Ce dernier abordera cette problématique lors de la séance publique du 5 octobre.

Déjà, les résidents de la localité ont été invités à remplir un sondage en ligne à ce sujet et plus de 225 personnes y ont répondu en une semaine. «Le but du sondage est de voir si les élus ont visé juste dans notre réflexion, s’il y a des ajustements à faire et de voir si on a l’appui d’une majorité de citoyens.»

M. Pharand évoque avoir regardé ce qui se faisait ailleurs, notamment, à Mont-Tremblant qui vit une problématique similaire pour en arriver avec l’idée d’adopter une réglementation éventuellement. «Notre but est de réduire le nombre d’accidents dans un premier temps en éloignant les chevreuils des routes qui circulent plus rapidement que d’autres. Ensuite, on veut protéger nos lacs, puisque le nourrissage de chevreuils dans les bandes riveraines et le littoral de nos lacs pollue nos lacs.» 

«C’est un ravage naturel, donc avec ou sans nourrissage des citoyens le chevreuil va être au rendez-vous pour de nombreuses années encore», ajoute M. Pharand en guise de conclusion.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média