Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

26 Octobre 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

L’accès aux soins de santé s’améliore, selon le CISSSO

Dans la Petite-Nation et La Lièvre

L’accès aux soins de santé s’améliore, selon le CISSSO

©La Petite-Nation - Louis-Charles Poulin

Le conseil d’administration du CISSSO estime qu’il y a eu une amélioration au cours de la dernière année pour l’accès aux soins de santé.

SOINS. Le conseil d’administration du Centre intégré de santé et services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) a tenu un forum d’échange et d’information, le 16 octobre, dans la MRC de Papineau.

Le CISSSO a présenté des statistiques démontrant que l’accès aux soins de santé semble s’être amélioré à certains niveaux dans la Petite-Nation et La Lièvre, notamment, au niveau du nombre de personnes qui peuvent voir un médecin de famille. Selon le CISSO, le taux d’accès à un médecin de famille est de 86% dans Papineau, alors que pour l’ensemble de l’Outaouais on parle de 81%. La cible provinciale à atteindre était de 85%. Dans Papineau, dans 89,2% des cas les 45 000 personnes qui ont un médecin de famille sont en mesure de le voir lorsqu’il le demande. Pour l’ensemble de l’Outaouais, c’est dans 89,8% des cas.

Le président-directeur général du CISSSO, Jean Hébert, ajoute que plus de soins sont aussi offerts à domicile sur le territoire. Le nombre de personnes qui reçoivent du soutien à domicile est passé de 895 à 1007 au cours de la dernière année, ce qui représente une hausse de 12,5%. Le nombre d’heures de services à domicile a bondi de 22%, alors qu’il est passé de 16 800 à 20 558 heures. «On a eu du développement important, car c’est l’une de nos priorités. Ça fait partie aussi des services de proximité, car ce sont des services qui viennent directement à la maison», fait savoir le PDG. Il ajoute que d’autres améliorations sont notables, entre autres, au niveau de l’argent versé aux organismes communautaires du secteur liés au CISSSO et aussi pour venir en aide aux personnes autiste et leur famille.

Questionné à savoir si ces chiffres voulaient dire qu’il y avait eu une amélioration au niveau de l’accès aux soins sur le territoire de La Lièvre et de la Petite-Nation, M. Hébert  répond : «Je pense que oui». Il précise qu’encore 1449 personnes sont en attente d’un médecin de famille dans Papineau. «Je pense que ça c’est amélioré par rapport aux années passées.» À son avis, l’embauche de deux ou trois médecins sur le territoire permettrait de répondre à la demande.

Lors de la soirée d’échange, une dizaine de personnes était présente pour s’entretenir avec le CISSSO, dont des représentants d’organismes et de la MRC de Papineau. Le préfet de la MRC, Benoit Lauzon, était l’un de ceux-ci. «Au niveau des chiffres, on voit une nette amélioration que ce soit au niveau des plaintes ou peu importe. On voit l’effort qui a été mis pour améliorer les services de santé. Je suis satisfait de ce que je vois, mais est-ce qu’on doit être content? La réponse est non. Il y a encore énormément de travail à faire», estime M. Lauzon.

L’ancienne préfète de la MRC de Papineau, Paulette Lalande, était sur place. Elle s’est plainte du manque de considération de la part du CISSSO pour les ruralités à certains égards, notamment, pour les emplacements choisis pour la vaccination contre la grippe et le fait qu’on invite les personnes âgées à s’inscrire via internet. «Le monde rural vous vous en foutez. Pour vous, c’est un autre monde», a-t-elle lancé en spécifiant qu’il n’est pas évident pour les aînés d’avoir accès à internet en milieu rural. D’autres intervenants ont également demandé au CISSSO de bonifier l’aide disponible en santé mentale.  La nourriture dans les établissements de santé, le CLSC de Val-des-Bois et divers autres sujets ont aussi été abordés.

Pour finir, le CISSSO souligne qu’il a comme priorités de recruter davantage de professionnels, d’avoir une gouvernance de proximité, de maintenir l’équilibre budgétaire et d’améliorer ses communications à la population. À noter que cette soirée organisée par le CISSSO était la dernière d’une série de cinq rencontres partout en Outaouais qui se faisait dans le cadre de sa tournée annuelle. Cependant, le CISSSO n’a que présenté des faits saillants issus de ses rapports annuels qui n’ont pas pu être présentés en intégralité, puisque ceux-ci n’ont pas encore été entérinés à l’Assemblée nationale en raison des récentes élections provinciales. Les rapports seront disponibles sur le site web du CISSSO seulement après leur dépôt officiel à Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média