Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

16 Octobre 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Trois semaines en Suisse pour maitriser le Cork 1080

Trois semaines en Suisse pour maitriser le Cork 1080

©Photo gracieuseté

Le skieur acrobatique de Saint-André-Avellin, Félix Bertrand, est présentement à Zermatt en Suisse.

SKI ACROBATIQUE. Le skieur acrobatique, Félix Bertrand, dévale présentement les pentes du plateau Rosa, à Zermatt, en Suisse pour se préparer pour les sélections nationales.

L’athlète de Saint-André-Avellin y sera pendant trois semaines en compagnie de ses coéquipiers et entraîneurs de l’équipe performance du Québec. «Je vais faire beaucoup de descentes de compétition. Je vais travailler mes sauts, la base et les bosses», résume-t-il. Plus précisément, Félix Bertrand espère que ce voyage lui permettra de maîtriser le Cork 1080, une figure qu’il a déjà réussie cet été lorsqu’il s’entrainait en France. Il souhaite exécuter ce saut spectaculaire à Apex en Colombie-Britannique lors des sélections nationales. De plus, il compte aussi se servir du Cork 1080 lors des quatre compétitions du circuit nord-américain qui sont à venir. 

Pour ajouter un nouveau saut à son arsenal, l’adolescent de 16 ans explique qu’il doit commencer par le réussir plus d’une centaine de fois sans ses skis sur le trampoline. Ensuite, il doit le maîtriser sur la rampe d’eau avec ses skis près de 200 fois et le réussir une cinquantaine de fois sur une piste de ski avant de le tenter lors d’une compétition. «Il faut vraiment travailler pour le peaufiner au maximum. Il faut le pratiquer le plus de fois possible pour être à l’aise et ne pas avoir peur de le faire sur la neige en compétition», mentionne-t-il. «Mon objectif c’est vraiment de pouvoir rentrer le Cork 1080 lors de mes descentes de compétitions.»

Les conditions à Zermatt sont présentement semblables à celles que l’on retrouve sur les pistes du Québec au mois de février, donc les athlètes de haut niveau sont nombreux à skier actuellement en Suisse, indique Bertrand. «Toutes les équipes nationales de partout vont là au mois d’octobre. C’est comme une tradition, car c’est les conditions qui se rapprochent le plus de notre hiver», informe le champion canadien qui aura l’occasion de skier encore une fois avec son idole Mikaël Kingsburry.

Durant son périple en Suisse, Félix Bertrand aura droit à environ une journée de repos entre chaque trois jours de ski. L’élève de 5e secondaire de l’école Louis-Joseph-Papineau devra faire des travaux scolaires durant ses jours de repos pour ne pas prendre de retard dans ses études. «J’ai des arrangements entre mes profs et moi. Ils m’accommodent beaucoup, car j’ai fait beaucoup de travaux et d’examens avant de partir. Je n’ai pas le choix de faire quand même des travaux en Suisse, comme ça je ne serai pas trop en retard à mon retour», indique celui qui prendra également quelques jours pour visiter avant de revenir au bercail.  

Si tout va bien, le skieur a comme objectif à long terme de prendre part aux Jeux olympiques d’hiver à Pékin en 2022 ou à ceux de 2026. «J’ai déjà fait des milliers d’heures de travail et je sais que ça porte fruit. Si je continue comme ça, je sais que je peux me rendre loin», conclut celui qui pratique son sport depuis une dizaine d’années.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média