Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

30 Janvier 2018

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

Un appel de dernière minute pour Val St-Côme

Un appel de dernière minute pour Val St-Côme

SKI ACROBATIQUE. Félix Bertrand n'a rien à redire de mal sur son dernier week-end passé sur les pistes de ski, à Val St-Côme.

Il s'est d'abord frotté à l'élite des bosses comme des athlètes non seulement du Canada, mais aussi des États-Unis, du Japon, de l'Australie, de la République tchèque, de la Corée du Sud, de l'Angleterre et même des Bermudes.

Le skieur de 15 ans s'est ensuite faufilé pour obtenir de bons rendements. En comparaison avec son baptême en 2017, on parle ici d'une nette progression.

En duel, il est passé de la 55e à la 35e position. La veille en simple, Félix a connu son meilleur résultat avec une 18e place. C'est un bond de 27 rangs, lui qui avait pris le 45e échelon l'an dernier.

En fait, il n'était qu'à un quart de point de participer à une première finale sur ce circuit international, lui qui s'était d'abord fixé de terminer aux alentours de la 35e position.

Triste d'être passé aussi près de cet objectif ambitieux?

«Je n'étais même pas déçu. En fait, je n'en croyais pas mes yeux. Les résultats étaient inscrits en direct. Après mes sauts, j'ai été voir sur mon téléphone, mais je ne trouvais pas mon nom. J'ai donc descendu vers le bas. Je n'étais pas là.»

«Je ne comprenais pas. J'ai donc monté au classement et j'ai vu mon nom. Je n'en revenais pas. Si je finissais dans le top 30, j'aurais été amplement satisfait», a raconté le protégé de l'équipe québécoise, expliquant que finir parmi les 30 meilleurs lui donne des points au classement NorAm.

Félix n'était même pas supposé participé à la coupe NorAm, présentée en sol québécois. Jusqu'à mercredi dernier lorsque le téléphone a sonné.

C'était son entraîneur. On octroyait une place à Val St-Côme à Félix, lui qui avait skié sur ce site par le passé pour des entraînements avec son équipe ou encore aux championnats canadiens.

«Je n'étais pas du tout stressé, car je n'avais rien à perdre. La moitié des participants ont déjà fait des étapes de la Coupe du monde. Le niveau était même plus relevé, car beaucoup de skieurs qui n'avaient pas obtenu leur place pour les Jeux olympiques avaient décidé de participer à cette compétition.»

«À cause de ça, je ne croyais pas y participer», a ajouté celui qui occupe désormais le 24e échelon du classement NorAm.

Le calendrier de Félix Bertrand pourrait cependant être chambardé. En théorie, il était prévu qu'il participe à une épreuve provinciale ce week-end, mais avec les points accumulés, on pourrait à nouveau l'appeler pour une compétition NorAm, au Vermont.

«On va attendre de voir si le téléphone va sonner», a conclu l'adolescent de Saint-André-Avellin.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média