Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

11 Janvier 2018

Louis-Charles Poulin - lcpoulin@lexismedia.ca

Le guichet automatique de Ripon disparaît

©La Petite-Nation - Archives

FERMETURE. Le guichet automatique de Ripon a été démonté, le 11 janvier, par la Caisse Desjardins de la Petite-Nation qui, malgré les pressions, maintient sa décision de fermer son point de services dans la municipalité.

Le maire de Ripon, Luc Desjardins, déplore le fait que la municipalité n’a pas été avisée que des représentants de Desjardins viendraient pour apporter le guichet automatique avec eux. Il ajoute que la municipalité a envoyé une lettre, avant la période des Fêtes, au conseil d’administration (CA) de la Caisse Desjardins afin qu’il révise sa décision de fermer le guichet. «Ils n’ont pas attendu d’avoir leur séance du CA de janvier. La direction a décidé de retirer et de démanteler le guichet», dénonce le maire qui critique le fait que le CA n’a pas pris le temps d’analyser leur demande de réviser leur position avant de faire disparaitre le guichet.

Malgré cette demande de révision, de reportages dans les médias et une pétition qui circule actuellement, le directeur général de la Caisse de la Petite-Nation, Roger Lafrenière, maintient que la décision de fermer le guichet à Ripon en est une bonne. «Les dirigeants demeurent convaincus du bien-fondé de la décision. On n’a jamais mentionné qu’on allait reconsidérer notre décision», dit-il en affirmant qu’il s’agit d’une décision réfléchie qui a été motivée par une analyse rigoureuse et des rapports probants.«Le retrait du guichet c’était dans le processus normal de l’échéancier à la suite de la décision qu’on a avant les Fêtes», spécifie M. Lafrenière en disant que la demande de révision demandée par Ripon sera déposée au prochain CA à titre informatif.

Il rappelle que le CA a décidé de façon unanime de fermer le guichet en raison d’une baisse marquée de son utilisation par les membres de la Caisse Desjardins. Selon les données fournies par M. Lafrenière, l’utilisation du guichet de Ripon avait chuté de 40% depuis son installation et les projections indiquaient que l’utilisation allait descendre d’un autre 18% en 2018. Selon les chiffres fournis, le guichet de Ripon représentait une perte annuelle de 35 000$ pour la Caisse Desjardins.

Les dirigeants demeurent convaincus du bien-fondé de la décision. On n’a jamais mentionné qu’on allait reconsidérer notre décision. -Roger Lafrenière

Dernièrement, la Caisse Desjardins de la Petite-Nation a envoyé par la poste un dépliant explicatif à ses membres de Ripon pour les informer de certaines alternatives et mesures atténuantes mises en place. Dans le dépliant, il était inscrit qu’«un TPV sera installé à la Coopérative de Solidarité Place du Marché, afin que les membres puissent réaliser leurs transactions avec leurs cartes de débit et de crédit, ou procéder à des achats avec retraits d'argent.» Cependant, la Coopérative de Solidarité Place du Marché mentionne qu’il s’agit de «désinformation» et qu’elle «n'a jamais endossé ou entériné cette décision, malgré les appels répétés de la Caisse pour que cette décision se prenne sous pression.» M. Lafrenière répond qu’il y avait «une entente de principe verbale» entre la Caisse Desjardins et la Coopérative de Solidarité Place du Marché à cet effet. «Pour des décisions que j’ignore, la Coopérative du Marché a décidé de ne pas vouloir l’installer et c’est désolant pour les membres. On pensait que c’était une bonne alternative, mais on va respecter leurs choses», informe M. Lafrenière. Le maire de Ripon estime que la Coopérative de Solidarité Place du Marché «n’était pas prête à ça et que la Caisse a été très insistante.» M. Desjardins ajoute que les propositions proposées par la Caisse dans leur dépliant n’étaient aucunement satisfaisantes pour les Riponnais et Riponnaise. «Ce n’est pas une alternative intéressante d’attendre l’autobus pour se déplacer au guichet de Saint-André-Avellin», répond le maire.

©La Petite-Nation - Archives

La municipalité de Ripon indique que ses citoyens souhaitent maintenant demander une assemblée générale extraordinaire du CA de la Caisse Desjardins de La Petite-Nation avec à l’ordre du jour un seul point, soit le maintien ou la réouverture du guichet automatique à Ripon. «C’est une coopérative, donc en principe les sociétaires peuvent faire ça», conclut M. Desjardins.  

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média