Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

15 Septembre 2017

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

Cloé Ladouceur, championne québécoise

ÉQUITATION. Quand on l'entend parler, on dénote dans sa voix, un grand sentiment de fierté. Et avec raison.

Cloé Ladouceur a été nommée championne québécoise de reining, une catégorie de dressage western en équitation, à la fin du mois d'août à Sorel-Tracy. Depuis six ans, elle participe aux compétitions régionales et ces deux dernières années, elle s'est qualifiée dans la classe Débutant au niveau provincial.

Âgée de 18 ans, cette résidente de Saint-André-Avellin a épaté la galerie en Montérégie. Dans ses compétitions, un pointage parfait équivaut à 70. Elle a complété le championnat québécois avec une note de 69,5 points.

Une seule erreur de parcours. «C'est rare d'avoir 70. Mon pointage était excellent. Surtout que je ne m'attendais pas à gagner. Je ne visais même pas de médaille, je voulais juste acquérir de l'expérience», a mentionné la principale intéressée.

Être champion québécois, c'est une chose. Ce qui rend la performance de Cloé plus magistrale que les autres, c'est la complicité qu'elle avec Arizona Cab Rider, son cheval.

Il faut comprendre qu'en équitation, plusieurs cavaliers sortent leur portefeuille, voire leur chéquier pour figurer parmi l'élite. Certains déboursent jusqu'à 50 000$ pour faire l'acquisition d'un cheval complètement dressé par des professionnels du reining.

Cloé, elle, a tout fait par elle-même. Elle a eu Arizona Cab Rider quand il était tout jeune en 2011. Elle a commencé à le dresser par elle-même et depuis trois ans, c'est son cheval de reining, s'entraînant même six jours par semaine.

«Le reining est une catégorie plus complexe que les autres en équitation. Il faut que ton cheval t'écoute parfaitement.»

C'est pour cette raison que des cavaliers payent une fortune pour avoir un cheval bien dressé. Cloé a reçu plusieurs félicitations depuis sa victoire à Sorel-Tracy. Les étonnements des acteurs bien connus du milieu équestre se sont multipliés lorsqu'elle a confié qu'elle avait effectué le dressage complet – de A à Z – d'Arizona Cab Rider.

«Je suis fière, vraiment fière, d'avoir fait ça toute seule. Ce n'est pas facile. Ç'a pris du temps, mais Arizona et moi on s'entend toujours bien. Ce sont des années et des années de pratique qui nous ont menés là où on est aujourd'hui.»

Prochaine étape? Faire des compétitions de l'Association québécoise de reining, là où le calibre est encore plus élevé, en mai prochain pour le début de la nouvelle saison.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par