Carrières Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

18 Août 2017

Antony Da Silva-Casimiro - adasilvacasimiro@lexismedia.ca

David Marcotte veut rester en Abitibi

LHJMQ.. Abandonner ne fait pas partie du vocabulaire de David Marcotte. 

Le hockeyeur natif de Saint-André-Avellin aurait pu baisser les bras plus qu'une fois. En janvier, une fracture de la clavicule droite a mis un terme à la saison de l'adolescent de 17 ans, qui n'a pas rejoué un match depuis.

L'attaquant de l'Intrépide de Gatineau n'a pas été repêché par la suite, mais a refusé d'abandonner son rêve de petit garçon: percer dans la LHJMQ. David s'est retroussé les manches, se rendant il y a deux semaines au Vermont pour un showcase avec plus d'une centaine d'autres joueurs.

Ç'a payé. Devant des dépisteurs de la Ligue canadienne de hockey et même des collèges américains, l'ailier de 5'6 a retenu l'attention. Les Foreurs de Val-d'Or l'ont invité à leur camp des recrues, qui s'amorcera dès vendredi à Sherbrooke.

«C'est un rêve d'enfance qui débute pour moi. La LHJMQ, c'est un autre niveau. Je suis excité de participer au camp. Je n'ai jamais lâché.»

David Marcotte veut suivre les traces de son père, Sylvain, qui a défendu la cage des Olympiques de Hull pendant deux saisons. Il veut mettre toutes les chances de son côté.

C'est pour cette raison que s'il n'arrive pas à forcer la main des dirigeants des Foreurs, l'auteur d'une douzaine de points en 28 matchs avec l'Intrépide souhaite demeurer en Abitibi-Témiscamingue et intégrer les Forestiers d'Amos.

«Si je fais l'équipe à Amos, les Foreurs pourront me garder à l'œil et me rappeler comme affilié. Ce sera plus facile de me monter», a ajouté le principal intéressé qui se rappelle encore d'avoir donné ses premiers coups de patin à la patinoire de son patelin aux côtés de son bon ami d'enfance, Xavier Simoneau.

On écrivait plus haut que David a refusé d'abandonner. Sa blessure et sa non-sélection à St-Jean au repêchage de la LHJMQ ne sont que deux exemples. L'ancien porte-couleurs des Seigneurs de la Petite-Nation avait été retranché plusieurs fois du AAA avant de finalement faire l'équipe bantam AAA et déménager à Gatineau.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média