Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

08 mai 2017

Plusieurs municipalités inondées dans la Petite-Nation

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

INONDATIONS. Depuis plus d’une semaine, plusieurs municipalités de la Petite-Nation sont inondées en raison de la crue printanière. Certains citoyens évacuent leur résidence et d’autres s’entraident et travaillent d’arrache-pied pour protéger leur maison afin d’y rester.

Bénévoles, pompiers et employés municipaux sont mobilisés à Papineauville, alors que plus de 70 résidences principales et secondaires, situées sur le chemin Servant et les rues Colle et Major, sont gravement touchées. Lundi, le maire de la municipalité Christian Beauchamp affirmait que 38 résidents avaient quitté leur maison et avaient été relocalisés chez des proches. «On circule constamment pour s’assurer de la sécurité des gens», indique-t-il en précisant qu’un centre de coordination a été mis en place pour gérer la situation et que plus de 15 000 sacs de sable avaient été remplis au cours du week-end.  «Les travaux publics surveillent nos trois stations de pompage 24h sur 24. On a des pompes de surplus pour stabiliser le niveau d’eau, notamment, à notre station principale qui est la station de pompage Major», explique M. Beauchamp pour faire l’état de la situation lorsqu’interrogé.

©Photo TC Media - Jessy Laflamme

Ce parc est situé à Thurso sur la rue Galipeau.

En début de semaine, le niveau d’eau s’était stabilisé et le maire s’attend à ce qu’il baisse au cours de la semaine. «On évalue la situation de jour en jour et on reste en constante communication. La priorité pour les prochaines semaines est vraiment d’aider les gens touchés et les sinistrés. L’eau va certainement demeurer encore plusieurs jours», croit M. Beauchamp. «Nos premières pensées vont avec les sinistrés, puisque c’est très difficile physiquement et surtout mentalement pour eux. Il y en a qui se sont battus depuis le 18 avril pour sauver leur maison et ont dû prendre la décision difficile d’abandonner et de quitter. On va continuer à soutenir ces gens-là jusqu’à la fin. Je veux remercier les bénévoles, notre personnel et les commerçants qui ont offert de l’aide, car c’est grandement apprécié. Il va avoir un gros nettoyage à faire quand l’eau va partir et j’espère que la communauté va continuer à se serrer les coudes pour aider les sinistrés», souligne-t-il.     

©Photo TC Media- Jessy Laflamme

Voici une partie de la cour arrière de Francine Bourré et Dino Lemay à Thurso.

«On a probablement battu les inondations de 1974», estime M. Beauchamp qui n’a jamais vu de telles inondations dans sa municipalité. Il assure qu’il gardera les citoyens informés au sujet des dédommagements dont ils pourraient bénéficier.   

©Photo TC Media- Jessy Laflamme

Une résidence de Papineauville.

Le chemin de la Grande-Presqu’île s’affaisse à Plaisance

©Photo TC Media - Jessy Laflamme

Plus loin on retrouve 30 pouces d'eau sur le chemin des Presqu'îles à Plaisance.

Lorsqu’interrogée lundi, la mairesse de Plaisance et préfète de la MRC de Papineau, Paulette Lalande, a mentionné que le niveau d’eau demeurait stable et qu’aucune maison n’était inondée dans sa municipalité. Cependant, sur la quarantaine de résidences isolées en raison du débordement d’eau important sur le chemin de la Grande-Presqu’île, une dizaine de familles ont tout de même décidé de quitter les lieux. «Il y a un agriculteur où les Presqu’île qui va avoir besoin de manger pour ses animaux éventuellement. On va peut-être faire appel à l’armée avec une barge pour aller l’alimenter si nécessaire. On va trouver une solution rapidement», a fait savoir Mme Lalande lundi. «C’est certain qu’il y aura des pertes au niveau de son lait. On fait tout ce qui est en notre pouvoir pour essayer de lui trouver des subventions pour qu’il passe à travers cette épreuve-là», assure celle qui remercie les employés du Ministère des Transports qui ont rehaussé le chemin qui part de la 148 vers les Presqu’île au cours de la fin de semaine.

©Photo TC Media- Jessy Laflamme

La rue Principale est ouverte à Saint-André-Avellin.

Je sais qu’il y a déjà eu des inondations en 1974, mais je suis certaine que ça n’avait pas l’ampleur que ça a présentement. -Paulette Lalande

«Ça fait 22 ans que je suis en politique et je n’ai jamais vu ça à Plaisance. Je sais qu’il y a déjà eu des inondations en 1974, mais je suis certaine que ça n’avait pas l’ampleur que ça a présentement», affirme Mme Lalande qui ajoute que l’aide des personnes mobilisées est très appréciée. «La municipalité va tout faire pour qu’on puisse passer à travers cette épreuve-là dignement.»  

©Photo TC Media - Jessy Laflamme

D'autres résidences de Papineauville.

D'autres municipalités touchées

©Photo TC Media- Jessy Laflamme

D'autres résidences de Papineauville.

À Montebello, le site de la marina où a lieu le Rockfest est complètement submergé et quelques résidences sur la rue Dollard sont également touchées. «L’eau n’est pas encore rendue dans les maisons, mais c’est proche», a précisé le maire, Luc Ménard, lundi. «Ça va probablement retarder les opérations à la marina», remarque celui qui espère que l’eau descendra rapidement. La municipalité a informé ses résidents qu’ils doivent minimiser l’utilisation des égouts sanitaires et leur consommation d’eau potable, puisque les pompes de traitement d’eau usée ont dû être arrêtées lundi.

©Photo TC Media - Jessy Laflamme

D'autres résidences de Papineauville.

Comme bien d’autres municipalités, Fassett est, elle aussi, affectée par les inondations qui touchent une bonne partie du Québec actuellement.  «On a eu une évacuation. On a une quinzaine de chalets sur le bord de la rivière qui sont inondés», constate la mairesse de Fassett, Françoise Giroux. «On a fourni des sacs de sable et je suis allée voir avec des employés si tout le monde était correct», «On ne sait pas pour combien de temps ça va continuer encore et on espère que ça va arrêter bientôt. Si l’eau continue à monter, il devra y avoir d’autres évacuations», déplore Mme Giroux.   

©Photo TC Media- Jessy Laflamme

Encore des maisons de Papineauville.

À Thurso, «Tout est sous contrôle. Il y a des digues qui protègent la dizaine de résidences à risque et il n’y a eu aucune évacuation», selon le maire, Benoît Lauzon, lorsqu’interrogé lundi. «Nos équipes sont présentes sur le terrain en permanence et on est en plein contrôle de la situation», ajoute M. Lauzon qui a rempli plusieurs sacs de sable avec l’aide de bénévoles durant le week-end.

©Photo TC Media - Jessy Laflamme

La rue Servant de Papineauville est fermée à la circulation.

À Saint-André-Avellin, la municipalité est en mode surveillance indique la mairesse Thérèse Whissell. «La Rivière des Outaouais et les barrages n’ont aucune incidence chez nous, donc tout est beau à Saint-André-Avellin. Il y a encore un peu d’eau, mais la rue Principale est rouverte. Certaines personnes qui avaient été évacuées sont retournées à la maison. On demeure quand même en mode surveillance», résume Mme Whissell.

©Photo TC Media - Jessy Laflamme

Autre résidence de Papineauville.

©Photo TC Media - Jessy Laflamme

Une résidence de Papineauville.

©Photo TC Media- Jessy Laflamme

Voici une rue de Montebello.

©Photo TC Media - Jessy Laflamme

Voici le site où se trouve le Rockfest.

©Photo TC Media- Jessy Laflamme

Voici la descente de quai de Fassett.

©Photo TC Media - Jessy Laflamme

Le traversier de Fassett est fermé.

©Photo gracieuseté

Un citoyen se promène en kayak dans les rues de Montebello.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média