Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

03 mars 2017

Coupable d’avoir fait vivre l’enfer à une femme

Une ex-résidente de la Petite-Nation qui a fait passer une véritable nuit d’enfer à une connaissance en compagnie de son ex-conjoint risque maintenant d’aller réfléchir longtemps derrière les barreaux d’une cellule de prison.

Miriam Hubert, 32 ans, a été reconnue coupable d’avoir perpétré une agression sexuelle en compagnie d’une autre personne, de séquestration et de possession de champignons magiques.

Le juge Richard Laflamme a rendu sa décision jeudi, au palais de justice de Gatineau, plus de quatre mois après la tenue d’un difficile procès.

Rejointe dans un bar de Gatineau à l’été 2014 avant d’être conduite dans une résidence de la rue Laforge, à Namur, par  Hubert et son conjoint de l’époque, André Blanc, la victime avait pu quitter l’endroit que le lendemain après-midi, après avoir enduré les sévices sexuels du duo d’assaillants.

Après l’avoir violé, le couple a tenté de forcer la jeune femme à apposer sa signature au bas d’un contrat d’escorte, sous la menace de la jeter à travers une trappe dans la maison et de lui payer «une ride de valise».

Elle a aussi été fouettée et s’est fait uriner sur la tête.

En contrepartie, jeudi, Miriam Hubert, a été acquittée d’agression sexuelle armée et d’avoir volé les effets personnels de la victime.

En liberté depuis les événements, elle devrait recevoir sa sentence au cours de l’été prochain. À la demande de son avocat, le tribunal a ordonné la confection d’un rapport présentenciel.

Selon Me Marino Mendo, sa cliente vivait sous l’emprise de son conjoint au moment des événements.

Reconnu coupable lui aussi, André Blanc a déjà commencé à purger une peine de quatre ans de pénitencier.

Lors d’un entretien passé avec TC Media, Miriam Hubert, qui réside aujourd’hui dans la région des Laurentides, s’était dit victime d’intimidation en raison de la médiatisation de l’histoire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média