Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 janvier 2017

Des bières à connotation historique

©Photo gracieuseté

ÉCONOMIE. Le copropriétaire des Brasseurs de Montebello, Alain Larivière, est à la recherche d'informations historiques pour ses nouvelles bières qui porteront des noms en lien avec des événements historiques survenus à Montebello ou dans la Petite-Nation.

Trois nouvelles bières sont déjà dans les cartons des Brasseurs. La première, une IPA, est inspirée du grand feu survenu à Montebello en 1913. Vingt-huit maisons avaient brûlé, de la Centrale à l'école. «On avait dynamité des maisons afin de sauver l'église», souligne M. Larivière. Cette IPA contiendra du houblon barbe rouge et M. Larivière lui a ajouté du moult brûlé pour être encore plus thématique avec le grand feu. Elle est actuellement en fermentation et devrait être prête dans un mois environ.

La deuxième bière pourrait s'appeler Le pendu, car elle raconte l'histoire de Stanislas Lacroix, le dernier pendu public. Cet homme de Montebello avait tué sa femme ainsi qu'un homme. «Il pensait que sa femme le trompait, mais ce n'est pas très clair», souligne M. Larivière. Cette pendaison publique s'est déroulée à Ottawa en 1902. Les gens pouvaient payer des billets pour assister à l'événement. Des bouts de corde étaient distribués après l'exécution en guise de souvenirs. Cette bière sera la première brune des Brasseurs de Montebello.  

La troisième bière, la 52, sera une blonde en lien avec le grand déluge survenu en 1952 où les chemins avaient été arrachés tout comme les voies ferrées.

Pour M. Larivière, c'est important de faire revivre l'histoire de son village et de sa région.

Ce sont des événements qui se sont déroulés il y a seulement quelques générations. -Alain Larivière

«Personne ne sait ça et pourtant ça ne fait pas si longtemps que ça que ça s'est produit, affirme M. Larivière. Notre patrimoine se perd. J'aimerais que des gens qui ont des souvenirs ou anecdotes par rapport à ces événements viennent me les partager. Ça peut aussi être d'autres événements semblables dans d'autres villages.»

Afin d'arriver à brasser ces nouvelles bières, M. Larivière s'est procuré un quatrième fermenteur. «On a ouvert la machine et nous sommes maintenant dans 200 points de vente. Nous commençons à vendre à Québec», se réjouit le copropriétaire.

Pour répondre à la demande, il brassera la miss Betty prochainement, la bière à la betterave. «Je voulais la faire seulement une fois par année à l'été, mais les dépanneurs la veulent», explique-t-il.

Le Grand feu, le Pendu et la 52 seront les 9e, 10e et 11e bières des Brasseurs de Montebello.

Les gens ayant des informations historiques sur Montebello ou d'autres villages de la Petite-Nation peuvent communiquer avec M. Larivière au 819 443-0700 ou par courriel à brasseursdemontebello.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média