Sections

Jean-Paul Descoeurs convoite la mairie de Lac-Simon


Publié le 13 octobre 2017

Le candidat à la mairie de Lac-Simon, Jean-Paul Descoeurs, a occupé le poste de maire de Montebello de 2000 à 2009.

©Photo gracieuseté

ÉLECTIONS. Les électeurs de Lac-Simon devront décider qui sera leur nouveau maire, le 5 novembre, puisque Jean-Paul Descoeurs a déposé sa candidature, tout comme le maire sortant Jacques Maillé, à la mairie. 

«Je souhaite offrir aux citoyens et aux villégiateurs de Lac-Simon une municipalité à leur image et dans laquelle ils seront au cœur des décisions », informe M. Descoeurs qui est villégiateur à Lac-Simon depuis 1972 et résident permanent depuis 2012. «J’ai toujours aimé m’impliquer dans les communautés où j’ai demeuré et travailler au bien commun de tous», confie celui qui a, entre autres, été maire de Montebello de 2000 à 2009, infirmier licencié, directeur chez Assurances-vie Desjardins, propriétaire d’une boutique de golf et vice-président de la Fédération des villages-relais du Québec durant sa carrière.

«Un maire élu sans opposition je ne trouvais pas ça correct, puisqu’on est en démocratie. J’avais été approché par des gens et ça va donner une autre option aux citoyens avec une vision différente», indique-t-il pour expliquer sa décision de se présenter à la mairie. S’il est élu, il entend mettre en place une politique de participation citoyenne qui permettra à la population d’être impliquée dans le processus décisionnel de la municipalité et promet que la transparence sera au centre de sa gestion. Il mentionne également qu’il est essentiel de respecter le choix démocratique des électeurs. « Je serai un maire qui travaillera en collaboration avec les conseillers municipaux qui pourront s'exprimer et voter en toute liberté.»

Un des projets qui sera sur la table du conseil sera la construction d'un hôtel de ville pour la municipalité de Lac-Simon. Monsieur Descoeurs indique qu'il s'assurera que le projet réponde aux besoins des citoyens tout en respectant la capacité financière de la municipalité. «Je ne vois pas pourquoi on aurait une salle communautaire quand on a accès à celle de Chénéville en tout temps […] Une salle du conseil multifonctionnel où l’on peut organiser des activités, avec l’hôtel de ville avec des bureaux bien normaux, ça je suis d’accord.» L’amélioration de la couverture des réseaux Internet et cellulaires dans la municipalité font également partie des projets sur lesquels il entend travailler, car «une bonne connectivité est aujourd’hui essentielle au quotidien et pour le développement tant économique que touristique de nos communautés», selon lui.

Je serai un maire à l’écoute et qui travaillera dans un esprit de collaboration et d’ouverture avec la population, les conseillers municipaux et les employés de la municipalité.

Jean-Paul Descoeurs

Parmi ses autres priorités, il travaillera à la préservation des lacs Simon, Barrière, Viceroy et la rivière Petite-Nation ainsi que les autres petits lacs et rivières sur notre territoire. « Nos lacs et nos cours d’eau sont notre richesse et notre moteur économique, mais nous devons nous assurer que tout développement doit se faire en respectant cette richesse naturelle. Je mettrai donc en application notre plan vert et je favoriserai un développement durable et respectueux de l’environnement », ajoute M. Descoeurs.

À noter que le maire sortant, Jacques Maillé, avait lui aussi fait l’objet d’un article dans le journal La Petite-Nation pour annoncer sa candidature.