Sections

5000 foyers seront branchés à internet haute vitesse


Publié le 4 décembre 2017

Stéphane Séguin, Stéphane Lauzon, Alexandre Iracà et Benoît Lauzon ont annoncé qu’environ 5000 foyers de la région auront accès à internet haute vitesse d’ici quatre ans.

©Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

INVESTISSEMENTS. Environ 5000 foyers de la Petite-Nation seront branchés à internet haute vitesse et verront leur connexion au réseau cellulaire être améliorée dans les prochaines années, grâce à des investissements d’environ 12 millions $. 

C’est ce qu’ont annoncé, lundi après-midi au centre communautaire de Montpellier, le député d’Argenteuil-La Petite-Nation Stéphane Lauzon, le député de Papineau Alexandre Iracà, le préfet de la MRC de Papineau Benoît Lauzon et le président du comité des communications à la MRC Stéphane Séguin. Ils ont mentionné que les municipalités de la Petite-Nation visées par ces investissements sont Chénéville, Duhamel, Ripon, Namur, Lac-des-Plages, Boileau, Saint-Émile-de-Suffolk, Notre-Dame-de-la-Paix, Mayo, Lac-Simon, Val-des-Bois, Bowman, Saint-Sixte et Montpellier. Au total, environ 3,5 millions $ proviennent de la MRC de Papineau, un peu plus de 8 millions $ proviennent des deux paliers gouvernementaux grâce au programme Québec branché et Brancher pour innover et un peu plus de 500 000 $ de Bell Canada.

«Les gens de la région auront bientôt accès aux mêmes services internet haute vitesse que les habitants des grandes villes», lance le député fédéral Stéphane Lauzon qui estime qu’avec la présence d’internet haut débit, davantage d’entreprises vont considérer la région pour s’y installer. De plus, il avance que cela pourrait permettre de freiner l’exode des jeunes et de créer divers emplois. «Internet est l’outil fondamental qui donne aux Canadiens les moyens nécessaires d’acquérir les compétences à l’innovation», ajoute-t-il. «C’est important d’avoir internet haute vitesse et un réseau cellulaire ne serait-ce que pour la sécurité, la création d’emplois et l’économie», renchérit son homologue Alexandre Iracà. Le député de Papineau précise que 246 demandes ont été faites dans le cadre de l’appel de projets du programme Québec Branché et que 82 ont été sélectionnées, dont celui de la MRC de Papineau. «Les projets choisis vont avoir des retombées considérables et durables»

Photo TC Media - Louis-Charles Poulin

Le maire de Montpellier Stéphane Séguin, qui pilote ce dossier depuis longtemps, se réjouit de cette annonce. «C’est le plus beau cadeau de Noël que la région puisse avoir aujourd’hui», selon lui. Il souligne que jamais auparavant la MRC de Papineau avait annoncé un projet d’une telle envergure. Maintenant que l’argent est disponible, il mentionne que la MRC établira un plan de match afin qu’environ 5000 foyers aient accès à internet haute vitesse d’ici quatre ans. Dans cinq ans, il projette que la MRC pourrait recevoir des ristournes, grâce à ce projet, qui pourraient bénéficier aux municipalités. «Je crois fortement qu’avec les montants qu’on va investir et les retombées qu’on va avoir, on va être capables à partir de la cinquième année de remettre des montants importants […] On espère être capables d’avoir des revenus d’un million $ par année si tout va bien», fait-il savoir. 

C’est le plus beau cadeau qu’on puisse nous offrir pour la période des Fêtes, surtout que ça fait depuis 2005 qu’on attend après ça.

Stéphane Séguin

Le nouveau préfet de la MRC de Papineau indique qu’il pourrait y avoir une deuxième phase d’investissement dans le futur pour améliorer encore davantage la connectivité des différentes localités. «Dans nos municipalités, il y a des services essentiels qu’on doit donner. Aujourd’hui en 2017, le numérique c’est un service essentiel», estime Benoît Lauzon, qui assure que la MRC informera au fur et à mesure des travaux qui permettront aux résidents de la Petite-Nation de se brancher à internet haute vitesse.