Une exposition 100 % femme

Publié le 4 mars 2017

Environ 100 personnes ont marché dans les rues de Saint-André-Avellin pour appuyer les droits des femmes.

©Photo TC Media- Jessy Laflamme

CULTURE. Les œuvres de 38 femmes artistes conçues sous le thème On ne naît pas femme, on le devient de Simone de Beauvoir sont exposées à FemmExpo jusqu'au 28 avril au Centre d'action culturelle de la MRC de Papineau (CACP).

Le vernissage s'est déroulé cet après-midi après une marche dans les rues de Saint-André-Avellin pour appuyer les droits des femmes. Environ une centaine de personnes ont sillonné les rues avellinoises avant de visiter l'exposition qui présente des œuvres diversifiées. On y retrouve des photographies, des sculptures, des peintures, des mobiles et du tissu.

La création Dualité  de Claire Guérette y est exposée. Cette artiste est décédée le 28 février d'un cancer de pancréas. Lors du vernissage, un hommage lui a été rendu. «Nous avons aujourd'hui une pensée spéciale pour la famille et les amis de Claire Guérette. Artiste de la fibre de Gatineau qui avait son atelier à Saint-André-Avellin et qui nous a quitté au début de la semaine, Claire était une artiste engagée et dynamique qui a d'abord exploré les nombreuses facettes de la fibre de papier pour ensuite se consacrer à la transformation de la laine. Généreuse de son savoir, passionnée pour la fibre, Claire a transmis ses connaissances à plusieurs artistes de l'Outaouais qui poursuivent leurs pratiques aujourd'hui en feutrage et filage. Merci Claire pour tout ce que tu nous as donné et d'être aujourd'hui avec nous par l'entremise de ton oeuvre», a mentionné la directrice générale du CACP, Émilie Laverdière au début du vernissage.

Le reste du vernissage s'est poursuivi tout en art avec un poème de la présidente du CACP, Céline Forget, inspiré du thème de l'exposition. Les présidentes d'honneur de FemmExpo, Les Chipies, ont ensuite présenté une de leur composition. Ce trio d'auteures-compositrices féministes est composé de Louise Poirier, Claire Duguay et Andrée Poirier. Elle présente des compositions teintées d'humour et de parodie abordant des thèmes sérieux comme le consentement, la lapidation et la place des femmes à travers le monde.

La soirée s'est terminée dans un restaurant avellinois où 68 personnes ont soupé ensemble.

Les prix de Coup de cœur du public et du jury seront dévoilés le 8 mars prochain lors de la Journée internationale de la femme.