Des acteurs différents présentent une pièce aux enfants

Publié le 16 mars 2017

Ces acteurs ont présenté la pièce Jamais sans nous devant des élèves de l'école primaire Providence.

©Photo TC Media- Jessy Laflamme

SENSIBILISATION. Des bénéficiaires de l'Atelier de formation socioprofessionnelle de la Petite-Nation (AFSPN) ont présenté la pièce Jamais sans nous au Complexe Whissell de Saint-André-Avellin, jeudi dernier.

La mise en scène était assurée par Maxime Berthiaume. Ce dernier a pris la parole à la fin de la présentation pour parler aux enfants présents dans la salle. L'organisme à but non lucratif, qui vise à favoriser le développement et l'intégration socioprofessionnels de la personne présentant une déficience intellectuelle, un problème de santé mentale ou un handicap physique,

avait effectivement invité des classes de l'école Providence à assister à la pièce de théâtre qui traitait de l'intimidation et de l'inclusion. Le but de l'organisme était de sensibiliser les enfants dès leurs jeunes âges aux gens différents.

Les acteurs parlaient peu dans la pièce. Ils étaient vêtus de masques qui représentaient les différences entre les gens. «On retrouve souvent des boss de bécosse à l'école. Il suffit qu'une personne dise que ta robe est laide et tout le monde va le dire. Dans la pièce, il y en a un qui dit non, c'est assez, et qui réunit tout le monde», a expliqué le metteur en scène qui espère pouvoir éventuellement présenter la pièce directement dans des écoles.

Avant de terminer la présentation, la poète slameuse Louise Poirier a lu un texte qu'elle a rédigé à la suite d'une rencontre avec les acteurs et actrices de la pièce. ««C'est un texte avec leurs mots, leurs intentions, leurs rêves et leur grande beauté intérieure», a-t-elle affirmé après la présentation.

Cette pièce a été présentée dans le cadre de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle.