Mission accomplie au Kilimandjaro!

Publié le 11 août 2011

Nous venons de revenir du sommet du Kilimandjaro. Nous avons atteint le plus haut point d'Afrique, non sans difficultés, à 7h15 ce matin.

Nous n'avons passé qu'une demi-heure sur le sommet de la montagne. Le manque d'oxygène étant particulièrement difficile à soutenir, nous n'avons pu y rester très longtemps.

Je peux d'ailleurs confirmer qu'au moins deux grimpeurs n'ont pas réussi à se rendre jusqu'au bout. Il y en a peut-être davantage, mais comme j'étais parmi les premiers arrivés, je n'ai pas encore cette information.

Après avoir atteint le sommet, nous avons dû redescendre pendant plus de deux heures. Nous avons maintenant un bref moment de repos.

Puis, cet après-midi, nous marcherons pendant encore quatre heures, pour redescendre à 3200 mètres d'altitude. Ce soir, nous trouverons le sommeil certainement très tôt!

Ce sera notre dernière nuit sur le Kilimandjaro. Demain, nous serons à l'hôtel en après-midi, après une dernière randonnée de quatre heures.

Les conditions sont pour le moment particulièrement difficiles, avec le froid et le manque d'oxygène. Même si j'étais préparé à cette aventure, je ne m'attendais vraiment pas à une ascension aussi difficile.

Plusieurs grimpeurs ont pensé abandonner, certains alors qu'ils étaient presque rendus au sommet. J'ai moi-même failli abandonner à deux ou trois reprises. L'esprit d'équipe et la chimie qui s'est développée entre les membres de l'expédition ont sûrement contribué à faire en sorte que la majorité d'entre nous avons pu puiser dans nos ressources intérieures pour nous rendre jusqu'au sommet.

J'ai probablement passé une des nuits les plus difficiles de ma vie! Nous avons quitté tel que prévu notre campement hier soir vers 23h et avons marché pendant huit heures.

Nous avons mal à la tête, nous sommes fatigués. Et nous devons encore marcher pendant quatre heures pour redescendre…

Mais nous sommes fiers de nous. Nous avons réussi. Mission accomplie!

Une petite descente cet après-midi, une autre demain matin, et ce sera terminé. Nous serons de retour à Montréal dimanche.

J'aimerais remercier nos supporteurs, les commanditaires, les employés de Transcontinental, qui m'ont supportés dans cette aventure. Et j'aimerais souligner le mérite des gens qui m'accompagnent.